• bronzes-copie

    Ils sont censés être 48, mais seulement 11 armures ont trouvée acquéreurs.
    Ce sont théoriquement les chevaliers les plus faibles de la chevalerie, ils peuvent frapper au maximum à mach 1 et leur armure est peu solide. Néanmoins ils sont largement plus fort qu'un être humain.
    Dans le manga, ils sont tous demi-frères car leur père commun est Mitsumasa Kido. Ils se rencontrent tous à la fondation en tant qu'orphelins dès leur plus jeune âge, mais ils se voient en tant que chevaliers la première fois lors du tournoi inter-galactique.
    On peut dire qu'il y a 2 groupes : Celui dirigé par Seiya, avec Hyoga, Shiryu, Shun et Ikki ; et celui dirigé par Jabu, avec Ban, Geki, Ichi et Nachi. June est la copine de Shun. Okho est un ami de Shiryu autre disciple de Dokho.


    votre commentaire
  • [The_Sanctuary's_designer_Antares]-BC011-Seiya
     

    Nom : Seiya (天馬星座の星矢 ou Pegasasu no Seiya)

    Sexe : Masculin

    Age : 13 ans

    Date de naissance : 1 décembre

    Lieu de naissance : Japon

    Groupe sanguin : B

    Taille : 1,65 m

    Poids : 53 kg

    Signe : Sagittaire

    Lieu d'entraînement : Grèce, Sanctuaire

    Technique(s) de combat : Les Météores de Pégase, La Comète de Pégase, Le Tourbillon de Pégase

     

    Camp : Athéna

    Protection : Cloth

    Totem : Pégase

     

    Signification du nom : Le nom de Seiya signifie "flèche étoilée" lorsque l'on décompose les kanjis : sei / étoile ; ya / flèche. On peut facilement voir là-dedans une métaphore aux étoiles filantes ou comètes, ce qui est la raison pour laquelle ses attaques font référence à ces astres. Shaina compare aussi Seiya à une étoile filante lorsque celui-ci saute dans le vide avec Saori pour lui échapper.

     

    Personnalités : Seiya est un personnage fonceur, tête brûlée et qui n'abandonne jamais, ce qui en fait un héros typique de "shônen manga". C'est probablement un des héros qui évolue le moins tout au long du manga, car du début à la fin son comportement reste le même: se battre sans vraiment se poser plus de questions, et il est donc rare que les combats de Seiya mettent l'accent sur les dialogues des protagonistes. En général, Seiya est là pour montrer le dépassement de soi et illustrer le passage vers un nouveau stade de puissance à l'aide de sa volonté, étape après laquelle tous ses compagnons démontrent également les mêmes capacités.

    En revanche, les buts de Seiya changent, et même si au début son unique objectif est de retrouver sa sœur, Seiya finit aussi par devenir un fervent défenseur d'Athéna et s'inquiète aussi pour le sort de la Terre lorsque celle-ci est menacée.

     

    Son histoire :
    Seiya est incontestablement le héros de la série. C'est également le plus jeune des cinq Saints de Bronze. Certes, les règles ne sont pas définies dans Saint Seiya mais ce personnage s'impose de lui même comme étant le meneur, et ce, tout naturellement au fur et à mesure de l'avancement de l'histoire. Cette attitude n'est pas étrangère à son tempérament bien au contraire et le fait que Seiya soit du signe du Sagittaire (signe de feu et d'action) le désigne naturellement comme tel. La présence d'Ikki dans le groupe, du signe du Lion, peut légitimement remettre en cause le statut de Seiya. Cependant, sa décision de faire bande à part écarte tous les doutes à ce sujet et le Saint de Pégase est bien le chef d'orchestre du groupe si vous me permettez cette expression.
    Ce qui caractérise le personnage proprement dit hormis un physique assez classique dirons-nous c'est incontestablement son caractère. Seiya est un battant, un jeune garçon déterminé, qui sait que sa cause est juste et que de nombreuses personnes comptent sur lui. Il est prêt à se sacrifier pour accomplir son devoir et pour sauver Athéna dès lors qu'il connait la véritable mission qui l'incombe. Son courage, son abnégation et son amour envers Athéna fait la force de ce personnage et ce tout le long de la série.
    Les relations avec les autres héros de la série sont assez fortes. C'est surtout avec Shiryu que Seiya semble se sentir le plus proche. Leur combat dès le début de l'anime ayant rapproché les deux personnages. Avec Ikki, se dégage plutôt un conflit, leurs façons d'agir et de percevoir les choses étant différentes. Côté filles, Seiya semble n'éprouver que de l'amitié envers elles. La première personne susceptible de l'intéresser est Miho mais leur relation n'est basée que sur une profonde amitié.


    Seiya et Miho : l'histoire
    Miho et Seiya se sont côtoyés durant toute leur enfance. Intriguée par Seiya, Miho se rendait régulièrement sur le lieu d'entrainement de ce dernier lorsqu'il était encore à la fondation. Elle ne comprenait pas son obstination à vouloir devenir à tout prix un Chevalier.
    Bien que disposant d'un caractère radicalement opposé, les deux personnages paraissent complémentaires. Seiya apporte l'énergie et la fougue et Miho le calme et la stabilité. Alors, ce couple est-il idéal ou non ? Pour la jeune femme, cela ne fait aucun doute à voir son expression gênée dans certaine situation. Elle voit en Seiya le compagnon idéal pour fonder une famille et vivre heureux même si ceci n'est pas explicitement exprimé. En revanche, rien ne laisse transparaitre une telle décision de la part du Saint de Pégase bien que les adieux émouvants juste avant la Bataille du Sanctuaire font penser le contraire. Le problème vient en fait de Seiya, trop préoccupé par la recherche de Seika et son rôle de protecteur d'Athéna.


    Seiya et Shaina : l'histoire
    Pourquoi Shaina en veut elle à ce point à Seiya ? Telle est la question que nous sommes en droit de nous poser surtout au début de l'anime. Certes, Seiya a privé Cassios de l'armure sacrée mais est-ce vraiment la raison ?
    La réponse à cette subtile question nous est dévoilée bien plus tard dans la série. Pour bien comprendre ce qui s'est passé il faut remonter quelques années en arrière pendant l'entrainement de Seiya auprès de Marine.
    La scène se passe un soir au Sanctuaire, près du camp d'entrainement des femmes. Seiya, toujours aussi turbulent, a pris en chasse un lapin qui est susceptible de lui servir de repas. L'animal parvient à distancer son poursuivant pour finalement arriver dans les mains de Shaina, masque à terre, qui vient d'achever sa journée. Arrive alors Seiya qui surprend la jeune femme visage découvert ce qui est rigoureusement interdit par les lois en ce lieu sacré. Blessée lors de son entrainement, Shaina ne peut empêcher le jeune enfant de lui faire un bandage avant que celui-ci ne disparaisse.
    Cependant, le mal est fait. Seiya a vu le visage de Shaina. Deux solutions s'offrent alors à la femme chevalier : le tuer ou en tomber amoureuse. C'est visiblement la première solution que Shaina a adoptée.
    La suite des événements va faire évoluer la relation entre les deux personnages. A de nombreuses reprises Shaina va tenter de se débarrasser de Seiya et ceci en vain. Il faut attendre la fameuse scène avec Aiola, Saint d'Or du Lion, pour que Shaina se rende compte qu'elle est en fait amoureuse du Chevalier de Bronze.
    Cet aveu change radicalement leur comportement respectif et la belle est prête à se sacrifier pour celui qu'elle aime notamment dans Poséidon.


    Seiya et Seika : l'histoire
    Seiya et Seika sont très proches comme peuvent l'être un frère et une sœur. Cette dernière étant plus âgée que Seiya, nous sommes en droit de nous demander si le Chevalier de Bronze ne voit pas en elle sa mère, car recherchant systématiquement sa protection.
    La rupture entre ces deux personnages est d'autant plus difficile. Seiya perd là sa plus fidèle confidente, pratiquement son unique raison de vivre (du moins à ce moment là de l'histoire) et quant à Seika, c'est à peu près la même chose.
    Leur séparation survient alors que Seiya doit poursuivre son entrainement au Sanctuaire en Grèce et quitter le Japon.
    Qui dit séparation dit bien évidemment retrouvailles ce que Seiya espère après son retour triomphal de Grèce avec l'armure de Pégase. Quelle ne fut pas sa déception lorsqu'il apprend que sa sœur a disparu juste après son départ pour le Sanctuaire.
    Il faut attendre la partie Hadès pour que Seiya réalise que sa sœur se trouve en réalité en Grèce alors que lui se bat contre Thanatos dans le royaume des morts. Malheureusement, les deux personnages n'auront pas le plaisir de se retrouver, Seiya perdant la vie en affrontant le Dieu des Enfers.


    Seiya et Marine : l'histoire
    La relation entre Seiya et Marine est bien plus qu'une simple relation élève-professeur. Un lien profond uni les deux personnages et ils sont de véritables amis.
    Les conseils prodigués par Marine sont précieux pour Seiya qui dans les moments difficiles sait en faire bon usage. (contre Aldébaran par exemple avec la technique dite du sabre du samouraï).
    Seiya voit aussi en Marine sa sœur qui il est vrai lui ressemble beaucoup. Un fait qui influence sans aucun doute le saint de Bronze à prêter encore plus attention au Chevalier de l'Aigle.

     

    Techniques de combats :

    Pegasus Ryūsei Ken

    L'utilisateur lance une centaine de coups de poing sur son adversaire. Les coups ne sont pas forcément donnés au corps à corps, car en de nombreuses occasions, celui qui s'en sert frappe des cibles à distance dans le prolongement des coups de poing. Ces attaques à distance prennent alors la forme de boules d'énergie bleu-blanches. Un Bronze Saint normal peut envoyer les cent coups en une seconde, à la vitesse du son. En intensifiant son Cosmos, il peut proportionnellement augmenter la vitesse et la force des attaques.

    Seiya trace parfois la constellation de Pégase avec ses mains avant d'utiliser son arcane, surtout vers le début de la série. Par la suite, il a de plus en plus tendance à envoyer le Pegasus Ryūsei Ken directement. Marin de l'aigle a appris cette attaque à Seiya, et maîtrise elle-même une technique semblable, le Ryūsei Ken. Tenma, dans Saint Seiya ~ The Lost Canvas, ne fait jamais la chorégraphie de préparation.

    Selon le Saint Seiya Taizen, le Pegasus Ryūsei Ken de Seiya dans les dernières parties du manga est équivalent au Lightning Plasma d'Aiolia, et le Cosmo special dit que sa vitesse atteint celle de la lumière. Son combat contre Charon, qui utilise une attaque à Mach 18 semble pourtant contredire ce point (la célérité de la lumière est d'environ Mach 870 306), mais on peut penser que Seiya ne se battait pas à fond dès le début, ce qui lui est d'ailleurs reproché peu de temps après par Kanon. Il est assez difficile de porter un jugement sur la puissance de cette attaque puisqu'elle appartient à des héros en constante évolution. C'est en tout cas une des techniques les plus souvent utilisées de tout Saint Seiya.

    • Le nom signifie "Poing des météores de Pégase".

     

    Pegasus Suisei Ken

    Au lieu de disperser les coups du Pegasus Ryūsei Ken, l'utilisateur rassemble cent coups en un un seul point, concentrant ainsi tout le potentiel destructeur de cette attaque focalisée qu'est le Pegasus Suisei Ken. Cet arcane ne semble jamais être enseigné de base aux Saints de Pégase, mais ils finissent cependant par l'utiliser d'eux même, car c'est une évolution logique du Pegasus Ryūsei Ken lorsqu'il devient nécessaire de réunir toute la force disponible en un endroit. Cette attaque ressemble parfois à une grosse boule d'énergie bleue et blanche, parfois à un large rayon aux couleurs identiques.

    Seiya s'en sert pour la première fois contre Misty du Lézard afin de percer sa barrière de protection. Au début, il a tendance à utiliser le Pegasus Suisei Ken en tant que prolongement d'un Pegasus Ryūsei Ken qui se transforme. Plus tard, il utilise directement le Pegasus Suisei Ken en tant que tel, même si sa technique de préférence reste le Pegasus Ryūsei Ken. Dans Saint Seiya ~ The Lost Canvas, Tenma s'en sert pour la première fois au moment où il transperce la poitrine de Fyodor de la Mandragore.

    • Le nom signifie "Poing de la comète de Pégase".


     

    Pegasus Rolling Crash

    Seiya saisit son adversaire par derrière et s'envole avec lui dans les airs jusqu'à une grande altitude en tournoyant, fait une parabole, et s'écrase au sol avec sa victime. Seiya invente cette technique contre Misty du Lézard et le tue avec. Au début, Seiya a tendance à se blesser lui-même en utilisant cette attaque et s'écrase au sol avec son adversaire, comme lors de son combat contre Saga. Cependant, il réussit plus tard à mieux utiliser le Pegasus Rolling Crash, et lors de la descente il projette son ennemi contre le sol puis se rétablit sans problèmes, ainsi qu'il le prouve contre Deathmask.

    • Le nom signifie "Broyeur tournoyant de Pégase".


     

    Flèche du Sagittaire

    Le Saint du Sagittaire possède une arc et une flèche d'or qui sont une part intégrante de sa Cloth, et qui ont été utilisés à plusieurs reprises dans Saint Seiya, notamment dans les films. Tout comme pour les armes de la Balance, l'usage de cette arme (qui sont normalement proscrites par Athéna) est laissé à l'appréciation du Saint du Sagittaire. Apparemment, ce n'est pas tant la flèche d'or qui est dangereuse, mais plutôt sa capacité à transporter une concentration de Cosmos.

    Dans les films, cette flèche est capable de tuer des dieux toute seule, mais dans l'histoire originale sa puissance est plus restreinte, et elle ne parvient pas à toucher Poséidon sans avoir été au préalable chargée par les Cosmos de plusieurs Saints. Ce rôle de vecteur de puissance est repris devant le Mur des lamentations où tous les Gold Saints y mettent leur Cosmos. De plus, dans Saint Seiya ~ The Lost Canvas, la flèche que tire Sisyphe pour abattre le dieu Oneiros transporte le Cosmos d'Athéna. Notons que l'Excalibur d'El Cid parvient à la couper en quatre. Dans Saint Seiya ~ Épisode G, Aiolos pousse son Cosmos à son paroxysme et la tire sur Apophis pour créer une force solaire qui abat le dieu serpent.

    Une fois démuni de sa flèche d'or, Sisyphe reste capable d'utiliser son arc en créant des flèches de lumière avec son Cosmos.


     

    Autres capacités

    Au début de la série Seiya a déjà un niveau proche des Silver Saints, ce qui laisse supposer une vitesse approchant Mach 2. Sa Bronze Cloth peut résister à un froid de -150 degrés Celsius avant d'être détruite. Sa technique est d'abord le Pegasus Ryūsei Ken, puis il crée le Pegasus Suisei Ken et le Pegasus Rolling Crash lors de son combat contre Misty.


    Après la bataille du Sanctuaire, Seiya est capable d'atteindre le Septième Sens et la vitesse de la lumière quand intensifie suffisamment son Cosmos. Lorsqu'il atteint cette célérité, son Pegasus Ryūsei Ken devient tel le Lightning Plasma. La Cloth réparée qu'il porte à ce moment la (v2 dans l'anime, v4 dans le manga) est une version plus puissante et plus résistante des précédentes qui peut se changer en or lorsqu'il élève son Cosmos au maximum, ce qui en fait à ce moment là l'équivalent d'une Gold Cloth.


    Lors de la Guerre Sainte contre Hadès, Seiya s'éveille au Huitième Sens, ce qui lui permet de rester vivant en Enfer tout en y gardant sa volonté propre. Il reçoit une Cloth de Pégase encore améliorée (v3 dans l'anime, v5 dans le manga), plus puissante et plus résistante. Cette Cloth a été baignée du sang divin d'Athéna, ce qui le protège des effets néfastes du kekkai d'Hadès et permet à son porteur de survivre dans l'hyperdimension qui sépare les Enfers d'Elysion, tout être non divin étant normalement désintégré en pénétrant dans ce gouffre dimensionnel. À cette occasion, une paire d'ailes pousse sur sa Cloth, ce qui lui permet de voler; Seiya signale alors que selon Marin, la Cloth de Pégase possédait des ailes autrefois.


    À Elysion, l'action combinée du sang d'Athéna et du Cosmos de Seiya poussé à son paroxysme permet à la Cloth de Pégase réduite en poussière de renaître spontanément sous sa forme finale, celle d'une God Cloth. La puissance et la solidité de cette Cloth surpassent de loin toute autre Cloth de Saint. Une God Cloth peut encaisser les attaques de Thanatos sans le moindre dommage alors que celui-ci avait pourtant pulvérisé cinq Gold Cloths d'une seul coup. La vitesse de ceux qui en portent est également accrue dans des proportions considérables. La God Cloth de Pégase comporte de base une paire d'ailes qui lui permettent vraisemblablement de voler étant donné que sa Cloth précédente le pouvait.

    Seiya n'a pas encore revêtu sa Cloth dans Next Dimension, mais il est très probable que celle-ci ait régressé vers le stade précédant la God Cloth, à l'instar de la Cloth du Phoenix et de celle d'Andromède.

     

    Son armure :

    Version 1

     
     
    Version 2
     
     
     
    Version 3
     
     
    Version 4 (Armure divine)
     
     
    Civile
     
     
    Liens avec les personnages

    votre commentaire
  • [The_Sanctuary's_designer_Antares]-BC013-Shiryu
     

    Nom : Shiryu (龍星座の紫龍 ou Doragon no Shiryu)

    Sexe : Masculin

    Age : 14 ans

    Date de naissance : 4 octobre

    Lieu de naissance : Japon

    Groupe sanguin : A

    Taille : 1,72 m

    Poids : 53 kg

    Signe : Balance

    Lieu d'entraînement : Chine, 5 pics de Rozan

    Technique(s) de combat : La Colère du dragon,L'Ultime Dragon,Les Cent Dragons

    Suprêmes de Rozan, Excalibur

     

    Camp : Athéna

    Protection : Cloth

    Totem : Dragon

     

    Signification du nom : Le nom de Shiryū signifie littéralement "dragon violet" (: violet,: dragon). Selon Masami Kurumada, ce nom a été choisi car "il est dit que la cascade de Rozan ressemble à un dragon violet".

     

    Personnalités : Shiryū est le sage du groupe de héros. Au début, le jeune dragon se montre très arrogant (un trait commun à tous ces Bronze Saints persuadés d'être devenus les hommes les plus forts au monde), et se repose énormément sur les deux atouts de sa Cloth du Dragon dont il tire une grande fierté, orgueil dont il fait également preuve concernant le Rozan Shō Ryū Ha qui est à son sens une technique invincible. Sa défaite face à Seiya lui apprend l'humilité, et dès lors Shiryū cesse d'être orgueilleux et ne se repose plus sur sa Cloth. En fait, il pousse même les choses à l'extrême en passant son temps à retirer sa Cloth lors de ses combats pour être certain que sa force vient bien de lui, ainsi qu'il l'explique à Krishna. Suite à ce combat, Shiryū est rassuré sur le fait que sa force lui appartient bien et on ne le revoit pas s'en débarrasser.

    Shiryū a un grand sens de l'amitié et est prêt à faire fi de sa propre personne pour protéger ses amis. C'est un homme droit qui n'accepte pas la lâcheté et la cruauté gratuite. En dépit de toutes ses qualités, on pourra cependant lui reprocher un côté moralisateur, qui tente d'appliquer sur ses adversaires la rigueur de vie dont il fait preuve envers lui-même.

    Shiryū est assurément placé sous le signe du sacrifice, et sur ce plan là, il égale même Shun, pourtant placé sous le signe d'Andromède. En effet, Shiryū n'hésite pas à mettre en danger sa vie en offrant la moitié de son sang, puis combat même Black Dragon dans cet état. Il se crève ensuite les yeux face à Algol, puis utilise une attaque suicide contre Shura, et intervient même pour aider Mū, Milo et Aiolia lors de l'Athena Exclamation alors qu'il risque pourtant d'être pulvérisé, son corps ne bénéficiant pas de la protection d'une Gold Cloth.

     

    Son histoire :
    Shiryu est de loin le plus sage des cinq Chevaliers de Bronze. Aisément identifiable à sa longue chevelure brune, il a acquis cette sagesse lors de son long séjour en Chine. Ce personnage semble être le plus équilibré du groupe. C'est le seul qui affiche clairement sa liaison avec Shunrei ce qui le rend plus stable, psychologiquement plus adulte même. Il sait que sa mission est de servir Athéna mais il sait aussi qu'il peut compter sur sa compagne dans les moments difficiles.
    Ce Chevalier a une dette envers Seiya qui l'a vaincu lors du tournoi inter-galactique et surtout ramené à la vie. Cette reconnaissance, terme plus approprié pour être exact, le pousse à se surpasser dans les situations dramatiques comme contre le Saint d'Argent de Persée où il n'hésite pas à faire don de sa vue pour détruire le bouclier de la méduse. Il sait faire preuve de bon sens et ses connaissances sur l'histoire des Chevaliers font de lui un précieux allié. Shiryu connait par exemple la légende d'Excalibur ou encore celle de Fafnir, le dragon légendaire vaincu par Siegfried dans Asgard.
    La cécité de Shiryu est une phase clé de l'anime puisqu'elle permet notamment de déjouer le piège du Chevalier d'Or des Gémeaux. C'est aussi dans ces conditions que notre valeureux Saint de Bronze doit affronter quelque temps auparavant son ancien compagnon d'entrainement Okko.


    Shiryu et Okko : l'histoire
    Shiryu, plus calme et plus à l'écoute que son collègue, sera désigné pour poursuivre l'entrainement du Vieux Maitre et devenir Chevalier du Dragon.
    Bien des années plus tard, Okko refait son apparition prêt à en découdre avec Shiryu pour lui prouver qu'il est bien le plus fort. Apprenant par Shunrei que Shiryu est désormais aveugle, Okko décide de se bander les yeux avant de l'affronter.
    Le combat est difficile pour le Saint de Bronze qui, à force de courage et conscient que ses compagnons ont besoin de lui pour protéger Athéna, finit par vaincre son terrible adversaire.
    Notons que ce personnage n'existe pas dans le manga mais uniquement dans l'anime.

     

    Techniques de combats :

    Rozan Shō Ryū Ha

    L'utilisateur intensifie son Cosmos au maximum puis relâche une énergie ascendante comparable à un dragon qui s'éveille. La force de cette technique peut inverser le cours de la cascade de Rozan, et un candidat à la Cloth du Dragon doit pouvoir la maîtriser pour prouver qu'il est digne de recevoir cette Cloth. Shiryū acquiert sa Cloth de cette manière, et le Rozan Shō Ryū Ha reste son attaque la plus couramment utilisée durant tout le manga. Le Rozan Shō Ryū Ha propulse souvent violemment la victime dans les airs et peut atteindre plusieurs cibles. Le Taizen rappelle que, comme il est montré au début du manga, cet arcane peut aussi s'exécuter avec les jambes.

    Il arrive que l'attaque ne sois pas complètement ascendante, mais aussi légèrement horizontale comme lorsque Shiryū combat Shura et que la technique ressemble à un dragon qui tournoie autour de sa proie. Cependant, l'attaque en principe prévue pour foncer horizontalement est le Rozan Ryū Hi Shō.

    Sa puissance a pourtant une dangereuse contrepartie: pendant un centième, voire un millième de seconde, celui qui s'en sert abaisse inconsciemment son bras gauche afin de pouvoir libérer toute la puissance de la technique, laissant donc son cœur sans protection. Il n'est toutefois pas précisé si cette faille est propre à Shiryū ou à la technique elle-même, ce défaut n'étant jamais mentionné pour Dōko, qui lui, en tant que Gold Saint, a de plus l'avantage d'attaquer à la vitesse de la lumière. Seiya parvient à déceler cette faille lors de son premier affrontement contre Shiryū et l'exploite pour gagner. Durant la bataille du Sanctuaire, Shura se rend immédiatement compte de ce point faible. Il faut noter que le Dragon Bravest Blizzard de Siegfried de Dubhe possède le même défaut, mais l'intervalle n'est que d'un cent millième de seconde. En plus de ce point faible, lorsque Dōko explique le principe de cet arcane à Shiryū (tome 4), il précise que le Shō Ryū Ha inverse le flux sanguin, et que si cette technique est utilisée dans un état de faiblesse, celui qui la lance court le risque de voir ses veines éclater.

    Les fiches à la fin du manga 13 ne donnent pas le Rozan Shō Ryū Ha à Dōko, mais le Taizen lui attribue cependant l'arcane en précisant qu'il demeure beaucoup plus puissant que celui de son disciple Shiryū. L'anime le montre s'en servir contre Albérich XIII, ancêtre d'Albérich de Megrez.

    Dans Saint Seiya Ω Ryūhō et Paradox possèdent tous deux cette technique : le premier l'a apprise de son père, tandis que la seconde - en tant qu'admiratrice inconditionnelle du Saint légendaire - s'est entraînée à la maîtriser en secret.

    Le nom signifie "Dragon suprême ascendant de Rozan".

     

    Rozan Ryū Hi Shō

    L'utilisateur porte une attaque similaire au Rozan Shō Ryū Ha, mais en fonçant à l'horizontale vers l'avant, au lieu d'être ascendant. Selon le Cosmo special, celui qui s'en sert enveloppe en fait son corps avec son Cosmos au lieu de le projeter comme dans le cas du Rozan Shō Ryū Ha. En d'autres termes, le Rozan Shō Ryū Ha est surtout une émanation de Cosmos guidée par le poing tandis que le Rozan Ryū Hi Shō est plus une charge du corps physique propulsé par le Cosmos.

    Cette technique est utilisée par Shiryū pour enfoncer les rangs des guerriers squelettes alignés devant lui dans le cimetière des Cloths, mais n'est ensuite réemployée qu'en de rares occasions. Elle semble plutôt être conçue pour affronter des groupes, et d'ailleurs Shiryū s'en ressert contre le trio de Spectres qu'il combat devant le Mur des lamentations. Le Rozan Ryū Hi Shō n'apparaît pas sur les fiches de Dōko présentes dans le manga 13 et dans le Saint Seiya Taizen.

    Dans Saint Seiya ~ The Lost Canvas par contre, Dōko fonce sur Hadès avec le Rozan Ryū Hi Shō, et son Cosmos prend l'apparence d'un dragon doré. Il saisit alors une des lances de la Cloth de la Balance et la jette sur Hadès, qui voit la voit sortir au dernier moment de la gueule du dragon. Malgré tout, cet assaut sera facilement stoppé par le Dieu.

    Il faut noter que le manga de Shiori Teshirogi avait été précédé par le jeu vidéo Saint Seiya Sanctuary Jūnikyū hen, qui associait déjà cette technique au Gold Saint de la Balance.

    • Le nom signifie "Envol du Dragon de Rozan".


     

    Rozan Kō Ryū Ha

    L'utilisateur intensifie son Cosmos à son paroxysme et cette énergie se manifeste alors autour de son corps telle un dragon vert tournoyant. Il attrape alors son adversaire par derrière et décolle avec lui dans les airs à une vitesse intense, à la manière d'un dragon ascendant. Ils continuent à s'élever ainsi jusqu'à leurs morts, normalement provoquées par l'incinération de leurs corps dans l'atmosphère. L'ennemi ne peut guère se débattre car son corps est bloqué par l'immense accélération subie. Shiryū et Shura vont presque jusque dans l'espace, mais le Bronze Saint survit grâce au Saint du Capricorne qui lui donne temporairement sa Gold Cloth et le renvoie vers la Terre.

    Shiryū a découvert cette technique par hasard, alors qu'il tentait de surpasser les limites de son Cosmos en s'entraînant. Il avait été sur le point de la déclencher sans réaliser sa vraie nature, mais Dōko lui en avait alors expliqué le danger et interdit de s'en servir car elle est a double tranchant : celui qui s'en sert peut vaincre n'importe qui, mais il perd également la vie.


    Le Rozan Kō Ryū Ha n'apparaît pas sur les fiches de Dōko présentes dans le manga 13 et dans le Saint Seiya Taizen, bien qu'il en connaisse le fonctionnement ainsi qu'il le prouve lorsqu'il en parle à Shiryū.

    Dans Saint Seiya ~ The Lost Canvas, Dōko s'en sert contre Kagaho, mais le Spectre, pris de remords concernant ses propres choix de vie, utilise un Corona Blast afin de propulser le Saint de la Balance vers la Terre tandis qu'il périt lui-même dans l'espace.

    • Le nom signifie "L'esprit du dragon suprême de Rozan".


     

    Excalibur

    Cette technique permet de porter des attaques tranchantes à courte et moyenne portée d'un simple mouvement de bras. Elle est aussi nommée "épée sacrée" (聖剣). Shura découpe aisément la Cloth du Dragon de Shiryū (y compris le bouclier du Dragon supposé être le plus solide au monde) avec Excalibur, et peut lancer cette attaque avec ses quatre membres. Shiryū en hérite de Shura dans son bras droit et ne peut donc s'en servir qu'avec ce membre. Le Saint du Dragon parvient à trancher la lance d'or de Krishna de Chrysaor avec, mais l'attaque sera plus tard brisée par le Grand Axe Crusher de Gordon du Minotaure devant le Mur des lamentations. Le manga ne remontre pas Shiryū s'en servir, ce qui laisse penser qu'il perd la technique, mais l'anime la lui fait réutiliser contre Hypnos. La Galaxian Encyclopedia de Saint Seiya G précise que la puissance d'Excalibur augmente avec le Cosmos de son utilisateur et que lorsque celui-ci est suffisamment puissant, cette technique peut même trancher les créations de dieux.

    Dans Saint Seiya ~ The Lost Canvas, El Cid n'utilise qu'une version non finale d'Excalibur pendant la majeure partie de ses combats et ne semble pouvoir ne se servir que de son bras droit, bien qu'il puisse y avoir recours même lorsque celui-ci est coupé. Il n'emploie la véritable Excalibur qu'au dernier moment pour couper en quatre la flèche que Sisyphe a tiré sur Oneiros.


     

    • Excalibur: Arme ou technique ?

    L'anime montre Athéna confier Excalibur à un ancien guerrier et prétend que Shura tiendrait donc cette épée d'Athéna, ce qui crée une certaine confusion chez les gens qui n'ont jamais lu le manga. En effet, si Excalibur était une arme séparée, comment Shura pourrait il s'est servir alors qu'il l'a déjà transmise à Shiryū ? Le manga en revanche présente les choses d'une manière bien plus simple car dedans Excalibur n'est qu'une technique de combat, et Shura transmet à Shiryū une partie de son âme qui réside alors dans le bras droit du Saint et lui permet de se servir d'Excalibur. Le retour de Shura en Spectre ne pose alors aucune problème car il va de soi qu'il n'a pas oublié son arcane de combat.


     

    • En plusieurs occasions, avoir un bras cassé semble empêcher l'usage d'Excalibur, ce qui laisse sous entendre que la bonne tenue du bras sert peut être de vecteur à la lame d'Excalibur, mais cette difficulté finit en général par être surmontée. Ainsi, dans Saint Seiya G, Shura réussit à réutiliser son arcane en dépit d'un bras cassé face à Crios, montrant qu'il est parvenu à forger sa lame sans son bras avec son ex. Caliburn, et El Cid dans Saint Seiya ~ The Lost Canvas réussit à remplacer son bras disparu par une lame de Cosmos pure.

    • Le nom se rapporte à l'épée légendaire Excalibur et la représentation en kanjis de Saint Seiya G (聖剣抜刃) signifie "l'épée sacrée dont la lame se projette".


     

    Rozan Hyaku Ryū Ha

    Dōko de la Balance met ses deux bras en avant et projette simultanément une centaine de dragons, ce qui fait de cette technique une attaque à haut potentiel de destruction. Le Rozan Hyaku Ryū Ha de Dōko dans son corps de vieillard est capable de briser le Crystal Wall de Shion (ce dernier reconnaît même qu'il aurait été terrassé sans le moindre doute si Dōko n'avait pas été si vieux et avait conservé sa puissance d'antan), et fait jeu égal contre la Stardust Revolution lorsque le saint de la Balance retrouve son corps de 18 ans.

    Dōko montre cette technique à Shiryū dans le Jûnikyû-hen, mais le Saint du Dragon ne l'utilisera pour la première fois que lors de son combat près du Mur des lamentations, face à Sylphide du Basilic, Gordon du Minotaure, et Queen de l'Alraune, qui seront tous trois tués simultanément sur le coup en une utilisation du Rozan Hyaku Ryū Ha.

    Dans Saint Seiya ~ The Lost Canvas le Corona Blast de Kagaho est sensiblement de puissance égale lors de leur première opposition. Le Rozan Hyaku Ryū Ha réussit cependant à laisser une légère coupure sur le poignet d'Alone. Lors de leur dernier affrontement, on peut voir que Dōko parvient grâce à cette attaque à détruire le Corona Blast qui allait venir frapper Sasha, tout en détruisant l'emprise du Crucify Ankh sur Tenma et Régulus.

    Dans Saint Seiya Ω Ryūhō emploie pour la première fois cette technique en découvrant le Septième Sens.

    • Le nom signifie "Les 100 dragons suprêmes de Rozan".


     

    Autres capacités

    Au début de la série, Shiryū a déjà un niveau proche des Silver Saints, ce qui laisse supposer une vitesse approchant Mach 2. Sa Bronze Cloth peut résister à un froid de -150 degrés Celsius avant d'être détruite. Ses techniques sont le Rozan Shō Ryū Ha et le Rozan Ryū Hi Shō.


    Après la bataille du Sanctuaire, au cours de laquelle il a utilisé pour la première fois le Rozan Kō Ryū Ha, Shiryū possède le Septième Sens et peut atteindre la vitesse de la lumière lorsqu'il intensifie suffisamment son Cosmos. Lors de son combat contre Krishna de Chrysaor, il découvre également que Shura du Capricorne lui a légué sa technique Excalibur. La Cloth réparée qu'il porte à ce moment-là (v2 dans l'anime, v3 dans le manga) est une version plus puissante et plus résistante des précédentes, qui peut se changer en or lorsqu'il élève son Cosmos à son paroxysme. La Cloth devient alors l'équivalent d'une Gold Cloth.


    Lors de la Guerre Sainte contre Hadès, Shiryū s'éveille au Huitième Sens, ce qui lui permet de rester vivant en Enfer tout en y gardant sa volonté propre. Dōko lui apprend en plein combat ce qui devient son arcane ultime, le Rozan Hyaku Ryū Ha. Il reçoit une Cloth du Dragon encore améliorée (v3 dans l'anime, v4 dans le manga) au niveau de la puissance/résistance. Cette Cloth a été baignée du sang divin d'Athéna, ce qui le protège des effets néfastes du kekkai d'Hadès et permet à son porteur de survivre dans l'hyperdimension séparant les Enfers d'Elysion, tout être non divin étant normalement désintégré en pénétrant dans ce gouffre dimensionnel.


    À Elysion, l'action combinée du sang d'Athéna et du Cosmos de Shiryū poussé à son paroxysme permet à la Cloth du Dragon réduite en poussière de renaître spontanément sous sa forme finale, celle d'une God Cloth. La puissance et la solidité de cette Cloth surpassent de loin toute autre Cloth de Saint. Une God Cloth peut encaisser les attaques de Thanatos sans le moindre dommage alors que celui-ci avait pourtant pulvérisé cinq Gold Cloths d'une seul coup. La vitesse de ceux qui en portent est également accrue dans des proportions considérables. La God Cloth du Dragon comporte des ailes, contrairement à ses formes précédentes, mais on ignore si Shiryū peut effectivement voler avec.

     


    Son armure :

    Version 1

     
     
    Version 2
     
     
    Version 4 (Armure divine)
     
     
    Civile


    Lien avec les personnages :

     


    votre commentaire
  • pb031-hyoga-bis
     

    Nom : Hyoga (白鳥星座の氷河 ou Kigunasu no Hyoga)

    Sexe : Masculin

    Age : 14 ans

    Date de naissance : 23 janvier

    Lieu de naissance : Russie

    Groupe sanguin : O

    Taille : 1,73 m

    Poids : 60 kg

    Signe : Verseau

    Lieu d'entraînement : Sibérie orientale

    Technique(s) de combat : La poussière de diamant, Tonnerre de l'aube, L'exécution de l'aurore.

     

    Camp : Athéna

    Protection : Cloth

    Totem : Cygne

     

    Signification du nom : En japonais, Hyōga signifie "glacier", nom tout désigné pour notre Saint des glaces. Un fort thème chrétien entoure ce personnage et se retrouve par exemple dans le rosaire de la Croix du Nord qu'il possède, mais aussi dans le nom des personnages qui le côtoient : Jacob (Yakoff), Isaak, Christ de la Croix du Sud (ce qui oppose aussi les deux croix), et l'on a une mention à la prière de l'Angelus (qui consacre la Vierge Marie) de la part de Moa du Papillon. Il est bien entendu du signe du Verseau.

     

    Personnalités : Hyōga apparaît au début comme un personnage très sûr de lui, et il est montré comme un Bronze Saint puissant qui vient aisément à bout d'Ichi ou de Babel (un Silver Saint pourtant !), ou encore qui sauve Shun des griffes de Black Swan. Kurumada dit lui-même dans une interview du Saint Myth Chronicle que Hyōga a été pensé pour être le "gars cool" (dans le sens impressionnant) du groupe des héros, et il a hésité quelques temps sur le rôle à lui donner, pensant peut être le garder dans un rôle d'assassin œuvrant pour le Sanctuaire.


    Une fois cette approche rejetée, on peut voir qu'il réoriente Hyōga vers un personnage déchiré par ses sentiments, chose qui avait été amorcée avec l'évocation de son attachement envers sa mère décédée. Hyōga est clairement celui qui a le plus souffert de la disparition de sa mère et est le seul des héros à manifester cela. En effet Seiya avait encore Seika comme famille, Shiryū s'est trouvé une famille de substitution en Chine, et Shun et Ikki étaient ensemble. Il se retrouve dans une spirale d'affrontements le mettant en scène contres des gens qui lui sont proches, à commencer par son maître Camus qui souhaite forcer Hyōga à abandonner ses sentiments sur le champ de bataille afin de devenir un guerrier accompli. En dépit de la victoire du Cygne, peu de choses changent pour lui au niveau psychologique, ses seuls progrès ayant été martiaux. C'est ainsi que face à Kasa, Hyōga se laisse reprendre au piège de ses émotions. En dépit d'un sermon d'Ikki qu'il accepte de bon cœur, reconnaissant son erreur, Hyōga se fait à nouveau vaincre émotionnellement en rencontrant son ami d'enfance Isaak. Le combat qui s'en suit permet finalement à Hyōga de devenir un combattant mûr, mais cela a aussi le désavantage de nuire à ce personnage sur lequel il n'y a finalement plus grand chose à dire (tout comme pour Shiryū), alors qu'il reste encore toute la partie concernant Hadès à raconter.


    Dans cette partie finale Hyōga se retrouve en quelque sorte mis au placard, partageant son temps de présence avec Shiryū une fois la traversée des Enfers entamée. Les rares actions qu'il mène ne semblent avoir aucune importance, et même le combat contre Minos a l'air inutile et ne figure là que pour permettre au lecteurs de le voir un peu se battre, tandis que Seiya et Shun sont déjà en route vers Elysion. Contre Hypnos on retrouve le même genre d'impression, ce duel n'ayant aucun véritable enjeu alors que Seiya et Ikki entament l'affrontement final avec Hadès. Notons malgré tout que dans cette dernière partie, le Hyōga sensible qui a disparu laisse place au Hyōga confiant qu'il était au début de la série.

     

    Histoire : Hyoga se distingue des autres chevaliers par sa nationalité russe et non japonais d'où l'origine de sa belle chevelure blonde. C'est un personnage qui attache une part importante aux sentiment, vis-à-vis de ses amies et surtout de sa défunte mère.

    Hyoga et sa mère : Natassia et Hyoga ont été séparés très tôt alors que ceux-ci se trouvaient sur un bateau en Sibérie. Seul Hyoga et quelque personnes échappèrent au naufrage mais sa mère, elle resta à bord. Le destin décide alors d'envoyer Hyoga en Sibérie pour devenir le chevalier du cygne ce qui lui permet à cette occasion de pouvoir retrouver sa mère sous la banquise. En effet conservé dans toute sa splendeur, le corps de la jeune femme repose désormais en paix à l'intérieur même du navire situé à quelque centaines de mètre sous la glace. Hyoga se rend ainsi régulièrement au «chevet» de Natassia avec une rose qu'il dépose délicatement sur sa chevelure avant de réciter une prière. Notons ici que Hyoga est le seul des 5 chevaliers de bronze à connaître réellement sa mère, ce qui en soit constitue le talon d'Achille du chevaliers du cygne.

    Hyoga et Isaac : l'histoire
    Isaac et avec Kanon le seul marina à avoir un passé qui nous est révélé. Il faut remonter assez loin pour savoir ce qui s'est réellement passé et quel lien uni Isaac à Hyoga. Hyoga arrive tout juste du Japon lorsqu'il fait la connaissance de son ami. Les présentations sont effectuées par le Saint de Cristal (uniquement dans l'anime car ce Chevalier d'Argent n'existe pas dans le manga). Les deux élèves vont rapidement devenir de vrais amis et ce, jusqu'à ce qu'un incident tragique ne vienne briser cette union. Hyoga se sent maintenant assez fort pour pouvoir rejoindre sa mère qui repose sous la banquise et décide de s'y rendre sans plus tarder n'écoutant pas les conseils de son ami. Le trajet aller se passe sans anicroche mais le retour est plus délicat. Emporté par un courant violent, Hyoga n'arrive pas à revenir à la surface. N'écoutant que son courage, Isaac plonge le secourir mais le sauvetage tourne au drame. Impuissant face aux tumulte, les deux adolescents sont projetés contre une paroi, choc où Isaac perd un œil. Sentant ses forces l'abandonner, ce dernier utilise le peu d'énergie qui lui reste pour propulser Hyoga à la surface. Le Chevalier du Cygne est sauvé mais Isaac ne réapparaitra jamais. Depuis ce jour Hyoga doit une reconnaissance éternelle à Isaac.

     

    Techniques de combats :

    Diamond Dust

    L'utilisateur crée de l'air froid autour de son poing en ralentissant le mouvement atomique de l'air pour former de la glace, puis lance celle-ci sous la forme d'innombrables cristaux. Hyōga apprend cette technique par le Crystal Saint dans l'anime, et par Camus dans le manga. Il fait parfois une danse qui évoque un cygne avant de s'en servir, puis la projette à une ou deux mains, mais vers la fin du manga il s'en sert plutôt directement, sans chorégraphie particulière. Le Saint Seiya Taizen précise que dans le cas de Hyōga, acquérir l'Aurora Execution a rendu cette technique obsolète. En effet, contrairement à Seiya qui garde des différences utiles entre son Pegasus Ryūsei Ken et son Pegasus Suisei Ken, le Diamond Dust n'est qu'une version plus faible de l'Aurora Execution.

    Le Diamond Dust n'apparaît pas sur les fiches de Camus présentes dans le manga 13 et dans le Saint Seiya Taizen, mais il s'en sert cependant dans le manga 19 lors de son retour au Sanctuaire en tant que Renégat, sans jamais exécuter jamais de danse préalable. Dans l'adaptation animée de cette partie, il crée une boule de gel qui flotte au dessus de sa main, la saisit, la brise, et lance les cristaux de glace. Il s'en sert aussi dans Saint Seiya G, et cet arcane est indiqué sur sa fiche de la Galaxian Encyclopedia.

    Dans la série TV, Le Crystal Saint s'en sert également sans faire de danse et la tient de Camus.

    • Lors de son second combat avec Ikki, Hyōga se sert de la Diamond Dust d'une façon inattendue en relevant verticalement le jet d'air froid, créant ainsi un miroir de glace qui renvoie le Hōō Genma ken sur Phoenix.

    • Dans Saint Seiya ~ The Lost Canvas, Krest et Dégel utilisent une version supérieure nommée Diamond Dust Ray.

    • Le nom signifie "Poussière de diamant" et la représentation nom en kanji utilisée par Saint Seiya G (極小氷晶) veut dire "Minuscules cristaux de glace".

     

    Koltso

    L'utilisateur fait apparaître un anneau de glace autour de son adversaire et s'en sert pour le paralyser. Plus le temps passe et plus le nombre d'anneaux augmente, et ceux ci se resserrent plus étroitement. Hyōga a pu bloquer Milo du Scorpion quelques instant avec cette technique. Dans Saint Seiya ~ The Lost Canvas, Dégel essaie de stopper Pandore avec, mais Rhadamanthe brise les anneaux sans problèmes. Au vu de tout ceci le Koltso ne semble pas être capable de retenir bien longtemps des adversaires puissants. Saint Seiya G précise que l'attaque est créée à partir des molécules d'eau en suspension dans l'air.

    • Cette attaque est renommée Hyōketsu Ring (氷結リング) dans l'anime.

    • Dans Saint Seiya ~ The Lost Canvas, Dégel du Verseau possède une variante supérieure, le Grand Koltso.

    • En Russe le nom signifie "Cercle" et s'écrit кольцо. Dans Saint Seiya G, Megumu Okada a établi une représentation en kanjis pour la plupart des attaques qui ne sont pas en japonais, mais il n'en a pas fait pour le Koltso.

     

    Kholodnyi Smerch

    Cette technique était la plus puissante attaque de Hyōga avant qu'il n'apprenne l'Aurora Execution. Contrairement à la Diamond Dust qui lui permet d'attaquer de loin, Hyōga frappe cette fois ci son adversaire de près en portant un uppercut qui crée une tornade d'air froid. Dans l'anime, cette technique est remplacée par l'Aurora Thunder Attack qui en diffère un peu car celle-ci est une technique qui projette un courant d'air froid horizontal à distance. Cependant, lors du combat entre Milo et Hyōga en version animée, l'Aurora Thunder Attack est exécutée en une occasion de la même manière que le Kholodnyi Smerch.

    • Le nom signifie "Tourbillon de glace" en russe.

     

    Aurora Thunder Attack

    Cette technique était la plus puissante attaque de Hyōga dans l'anime avant qu'il n'apprenne l'Aurora Execution. Hyōga lance des jets de glace en l'air et crée une sorte de petite aurore avec, puis il joint ses bras et envoie à plusieurs reprises un rapide souffle froid sur son adversaire. Dans le manga, l'équivalent de cette technique est le Kholodnyi Smerch, mais celui-ci ressemble plutôt à un uppercut au corps à corps accompagné d'une tornade d'air froid, ce qui lui procure une différence avec la Diamond Dust au niveau du principe, tandis que l'Aurora Thunder Attack ne ressemble qu'à une Diamond Dust améliorée avec effet de souffle et on retrouve d'ailleurs cette confusion à plusieurs reprises dans l'anime, car il arrive que ces les animations deux techniques soient interchangées ou recombinées entre elles.

    • Le nom signifie "Attaque du tonnerre de l'aurore".

     

     

    Tō Kekken

    L'utilisateur saisit les jambes de son adversaire pour les geler. Dans l'anime, le Crystal Saint apprend cette technique à Hyōga et celui-ci s'en sert en général en se mettant à genoux devant son adversaire afin de lui congeler les jambes, ce qui laisse cependant son propre dos exposé à toutes sortes d'attaques pendant ce délai. Le Crystal Saint utilise cette technique de manière plus efficace en se servant de tout son corps pour bloquer son ennemi pendant qu'il gèle ses jambes.

    • Le nom signifie "Attaque de congélation".

     

     

    Freezing Coffin

    L'utilisateur crée un énorme bloc de glace autour de la cible en utilisant l'humidité présente dans l'air. Il se peut que cette attaque nécessite une victime ou un objet immobiles, car elle n'est jamais utilisée contre un adversaire en plein mouvement. Un guerrier qui connaît des techniques de glace peut détruire le cercueil de l'intérieur en produisant un froid plus proche du Zéro Absolu que celui qui a généré cette glace.

    Camus dit que son Freezing Coffin ne fondrait pas même après des siècles, et prétend que plusieurs Gold Saints réunis ne parviendraient pas à l'ébrécher. Le Freezing Coffin utilisé contre Hyōga est cependant détruit par l'épée de la Balance. Camus ne pensait pas non plus que quelqu'un puisse se rapprocher encore plus du Zéro Absolu que lui, chose que Hyōga parvient à faire lorsqu'il détruit le Freezing Coffin utilisé contre lui dans la Maison du Verseau. Camus s'en sert habituellement en levant un bras duquel partent des rayons irisés qui retombent sur sa cible. Dans Saint Seiya G, il gèle le Megas Drepanon avec cette technique pour permettre au Sanctuaire de gagner du temps.


    Hyōga utilise une variante du Freezing Coffin contre Minos du Griffon en créant d'un doigt un mur de glace entre lui et son adversaire. Il affirme que sa technique a une résistance comparable à celle de Camus, mais pourtant Minos pulvérise le mur d'un seul coup de poing.

    • Dans Saint Seiya ~ The Lost Canvas, une attaque proche du Freezing Coffin et censée lui être supérieure est employée par Krest du Verseau : le Freezing Shield.

    • Le nom signifie "Le cercueil congelant" et la représentation nom en kanji utilisée par Saint Seiya G (氷結唐櫃) veut dire la même chose.

     

    Aurora Execution

    C'est la technique ultime du Verseau. L'utilisateur lève ses deux bras et joint ses mains au dessus de sa tête, les avant bras de sa Gold Cloth créant l'apparence d'une jarre, tandis que la représentation du Verseau apparait derrière lui. Lorsqu'il abaisse ses bras vers son adversaire, un violent vent froid est relâché et l'Aurora Execution ralentit le mouvement des atomes qu'elle frappe, ce qui permet de se rapprocher le plus près possible du Zéro Absolu, moment où les atomes cessent complètement de se mouvoir. C'est l'une des plus puissantes techniques de froid, qui tue en général sur le coup celui qui la reçoit, bien que Minos du Griffon y ait survécu. Camus meurt en l'apprenant à Hyōga, qui surpasse son maître en atteignant vraiment le Zéro Absolu.

    Dans Saint Seiya ~ The Lost Canvas, Dégel s'en sert contre Rhadamanthe et Pandore, mais à l'image de Minos, le Juge ne reçoit que peu de dommages et évite ensuite le souffle en volant avec son Greeding Roar lors d'une seconde tentative du Gold Saint.

    Dans l'Anecdote de Dégel, Krest stoppe l'Aurora Execution avec son Freezing Shield.

    • Le nom signifie "Exécution de l'aurore" et la représentation nom en kanji utilisée par Saint Seiya G (極光処刑) signifie "Exécution de l'aurore". "Exécution" est à comprendre dans le sens "mise à mort".

     

    Autres capacités

    Même sans utiliser de technique particulière, Hyōga possède la capacité de créer autour de lui des flocons de neige ou d'abaisser la température ambiante.

    Au début de la série Hyōga a déjà un niveau proche des Silver Saints, ce qui laisse supposer une vitesse approchant Mach 2 et son froid est en mesure de détruire une Bronze Cloth, ce qui indique que celui-ci est en dessous de -150 degrés Celsius. Sa Bronze Cloth peut résister à un froid de -150 degrés Celsius avant d'être détruite et ne semble pas être affectée par le propre froid de Hyōga. Ses techniques sont la Diamond Dust, le Kholodnyi Smerch (ou Aurora Thunder Attack dans l'anime), et le Koltso (et aussi le Tō Kekken dans l'anime). Sa Cloth comporte aussi un bouclier sur le bras gauche, bien que Hyōga ne s'en serve jamais.


    Après la bataille du Sanctuaire, Hyōga possède le Septième Sens et peut atteindre la vitesse de la lumière en intensifiant suffisamment son Cosmos. Il maîtrise également le Zéro Absolu. Il apprend de Camus l'Aurora Execution et le Freezing Coffin. La Cloth réparée qu'il porte à ce moment (la v2 dans l'anime, v3 dans le manga) est une version plus puissante et plus résistante des précédentes, qui peut se changer en or lorsque Hyōga élève son Cosmos au maximum, ce qui en fait à ce moment-là l'équivalent d'une Gold Cloth.


    Lors de la Guerre Sainte contre Hadès, Hyōga s'éveille au Huitième Sens, ce qui lui permet de rester vivant et de garder sa volonté propre en Enfer. Il reçoit une Cloth du Cygne encore améliorée (v3 dans l'anime, v4 dans le manga), plus puissante et plus résistante. Cette Cloth a été baignée du sang divin d'Athéna, ce qui le protège des effets néfastes du kekkai d'Hadès et permet à son porteur de survivre dans l'hyperdimension séparant les Enfers d'Elysion, tout être non divin étant en principe désintégré dans ce gouffre dimensionnel. À cette occasion, une paire d'ailes pousse sur sa Cloth, lui permettant ainsi de voler.


    À Elysion, l'action combinée du sang d'Athéna et du Cosmos de Hyōga poussé à son paroxysme permet à la Cloth du Cygne réduite en poussière de renaître spontanément sous sa forme finale, celle d'une God Cloth. La puissance et la solidité de cette Cloth surpassent de loin toute autre Cloth de Saint. Une God Cloth peut encaisser les attaques de Thanatos sans le moindre dommage, alors que celui-ci avait pourtant pulvérisé cinq Gold Cloths d'une seul coup. La vitesse de ceux qui en portent est également accrue dans des proportions considérables. Cette God Cloth comporte directement des ailes, et il est très probable que Hyōga puisse s'en servir pour voler étant donné que sa Cloth précédente en était capable.

    Hyōga n'a pas encore revêtu sa Cloth dans Next Dimension, mais il est très probable que celle-ci ait régressé vers le stade précédant la God Cloth, à l'instar de la Cloth du Phoenix et de celle d'Andromède.

     

    Son armure :

    Version 1

     
    Version 2
     
    Lien avec les personnages :

     


    votre commentaire
  • pb041-shun-bis
     

    Nom : Shun (アンドロメダの瞬 ou Andoromeda no Shun)

    Sexe : Masculin

    Age : 13 ans

    Date de naissance : 9 septembre

    Lieu de naissance : Japon

    Groupe sanguin : A

    Taille : 1,65 m

    Poids : 51 kg

    Signe : Vierge

    Lieu d'entraînement : Ile d'Andromède, au large de la Somalie

    Technique(s) de combat : Chaîne nébulaire, Cercles de défense, Vague de tonnerre, Tornade nébulaire, Tempête nébulaire.

     

    Camp : Athéna

    Protection : Cloth

    Totem : Andromède

     

    Signification du nom : En japonais, Shun () signifie "l'instant", "la brièveté", "un bref scintillement". Masami Kurumada a choisi ce nom car "Ikki" veut dire "éclat" (très brillant). Comme Shun est son petit frère est se fait plus discret, il n'est qu'un "scintillement". Son maître est le Saint de Céphée, ce qui pose doublement ce dernier en tant que figure paternelle : d'une part parce qu'il est le seul repère d'homme plus âgé que Shun ait, mais aussi parce que Céphée est dans la mythologie le père d'Andromède. Shun suit souvent le destin de la constellation qui lui correspond, en subissant tout d'abord l'épreuve du sacrifice d'Andromède lors de son entraînement, puis en mettant sa vie en jeu pour sauver Hyōga dans la Maison de la Balance, et Seiya s'inquiète aussi de le voir continuer à vivre de cette manière lorsqu'ils approchent de la Maison des Poissons. Enfin, dans la partie Hadès, Shun demande à Ikki de le tuer afin de sauver la Terre des griffes d'Hadès. On peut aussi remarquer que le combat Shun-Aphrodite oppose deux grandes figures féminines de la mythologie grecque nées de l'océan.

     

    Personnalités : Shun se démarque fortement du reste du groupe des héros en étant celui qui cherche quasi-systématiquement une alternative pacifique qui lui permettrait d'éviter le combat. Ceci n'est cependant pas une marque de faiblesse ou de la lâcheté, mais exprime toute la bonté de ce jeune Saint, bien que ce soit également son talon d'Achille. La pureté naturelle de Shun, choisi comme hôte par Hadès pour cette raison, ajoutée au fait qu'il se soit éveillé au Septième Sens juste avant de recevoir sa Bronze Cloth, expliquent ce comportement. Avec beaucoup de maturité, il comprend que sa véritable force peut aisément tuer ses adversaires et décide donc de ne s'en servir qu'en ultime recours (même si il n'a pas beaucoup de remords contre Black Andromeda ou Dante). Il est ainsi prêt à laisser une chance à Aphrodite de se repentir, épargne Io de Scylla (bien que celui-ci se soit finalement sacrifié), et cherche à tout prix à dissuader Sorrento d'aller jusqu'au bout de son combat. En dépit des conseils de Io qui cherche dans ses derniers instants à expliquer à Shun qu'il prend un risque en faisant preuve de trop de compassion envers ses adversaires, Shun ne se bat pas non plus au maximum de ses capacités face à Lune, cherchant la voie de la discussion, ce qui le mène à sa défaite. Par la suite, Kanon, qui sauve Shun et Seiya des griffes du Spectre, leur reproche de ne pas en finir tout de suite avec leurs ennemis, en leur faisant comprendre qu'ils mettent en danger la vie de ceux qui croiseront plus tard ces mêmes adversaires.

    Un thème récurrent du personnage de Shun est également le sacrifice, allusion directe à la légende d'Andromède. La tendance commence dès la partie où les héros sont opposés aux Black Saints, Shun allant jusqu'à se mettre en danger pour sauver Seiya alors que lui-même est attaqué, puis il met encore une fois sa vie en jeu en poussant son Cosmos à ses limites afin de réchauffer Hyōga libéré du Freezing Coffin de Camus. Enfin, une fois qu'Hadès s'est emparé de son corps, Shun fait en sorte qu'Ikki puisse parvenir à lui afin de le tuer, bien que celui-ci ne puisse s'y résoudre à l'ultime moment.


    Les films et les rajouts de la série TV nuisent beaucoup à l'image de Shun en répétant sans cesse le cliché d'Ikki venant à sa rescousse. Ceci se produit contre l'Ennetsu Saint, Dante, l'illusion de Saga, Mime, Bud, Orpheus (film 1), Ullr (film 2), Aphrodite (film 3), Eligor (film 4). En comparaison, dans le manga Shun n'est sauvé par Ikki que lors de son combat dans la Maison des Gémeaux. Les combats contre Shaka et Kasa sont un peu particuliers car Ikki sauve la mise à tout le monde. Le cas du cinquième film est également un peu différent, le cliché étant cette fois plutôt détourné : certes Ikki arrive à la rescousse comme dans les autres films mais mis lui aussi en échec par Theseus, il devra faire équipe avec son frère pour vaincre l'Ange.

     

    Son histoire : Shun est le chevalier de bronze d'Andromède et c'est aussi le frère de sang d'Ikki.

    Shun et Ikki : Shun et Ikki sont frères. Ce lien familial est extrêmement important notamment lors des combat de Shun où généralement Ikki intervint pour prêter main forte à son frère en difficulté. Ennemi au début car associés aux chevaliers noirs. Ikki rejoint finalement son frére pour lutter aux côtés d'Athéna. Les liens du sang permettent aux personnages de soulever des montagnes de franchir ensemble les étapes difficiles quand l'un est en difficultés, le seul fait de penser à l'autre redonne espoir et force. Nous avons donc d'un côté un Ikki dont le devoir est de protéger le seul être cher qui lui reste au monde et de l'autre un Shun qui semble définitivement perdu sans la présence et les conseils de son frère ainé.

    Shun et June : Shun et June se sont entraînés ensemble sur l'île d'Andromède. Leur amitié est sincère. Bien que non confirmée, la relation entre des deux personnages semble être même plus qu'une simple amitié. June est souvent inquiète au sujet de Shun car elle le considère comme trop tendre au combat et par conséquent, elle craint toujours qu'il lui arrive malheur. Cette anxiété constante et ses sentiments vis-à-vis de Shun la pousse à lui barrer la route la plupart du temps. Ainsi, elle tente de lui faire renoncer de participer à l'épreuve du du sacrifice d'Andromède et l'empêche également de se rendre au Sanctuaire car elle juge que les chevaliers d'or sont trop fort pour lui.

     

     

    Techniques de combats :

    Nebula Chain

    Shun se sert de cette attaque pour frapper son adversaire avec sa chaîne nébulaire. Étrangement, la chaîne semble souvent se démultiplier lors de ce coup. Il ne prononce pas systématiquement ce nom lorsqu'il utilise son arme. La chaîne nébulaire n'est pas une simple arme faite de maillons métalliques, mais possède une certains forme de conscience, ce qui la rend capable de sentir les dangers autour de Shun ou de retrouver ses ennemis. Elle réagit aussi à son Cosmos et lorsque celui-ci devient suffisamment important, comme lors du combat dans la Maison des Gémeaux, elle peut régénérer ses maillons ou rattacher deux morceaux tranchés.

    Sa chaîne gauche, munie d'une extrémité en forme de cercle (ou de sphère dans l'anime), est spécialisée dans la défense et se nomme "Circle Chain". La chaîne droite nommée "Square Chain" se termine par une pointe et se focalise sur l'attaque, en étant capable de sentir où se trouve l'adversaire de Shun. En dépit de ces spécialisations, il est fréquent que les deux chaînes attaquent de concert. Le Rolling Defense crée par Shun accentue le rôle défensif de la Circle Chain en formant une barrière plus complète, et la Thunder Wave donne de véritables capacités de tête chercheuse à la Square Chain eu lieu de juste repérer la position approximative de son adversaire (et elle devient capable de traverser les dimensions).

    • Le nom signifie "Chaîne nébulaire".

     

     

    Great Capture

    C'est une des techniques que Shun invente lors de son combat contre Io de Scylla pour faire prendre une forme particulière à sa chaîne nébulaire et contrer les techniques d'animaux du Marina. La chaîne s'enroule autour du grizzly qui l'attaque lors du Grizzly Slap et garde Io prisonnier après avoir exercé une force de constriction sur son corps. Le Cosmo special considère que c'est une version de l'Andromeda Nebula, précision dont le Saint Seiya Taizen ne fait pas mention. Contrairement aux autres techniques créées lors de ce duel, Shun en refait usage. Il s'en sert contre Caça des Lyumnades et assomme deux têtes de Cerbère aux Enfers.

    • Le nom signifie "Grande capture".

     

     

    Thunder Wave

    La chaîne de Shun fonce sur son ennemi en zigzaguant tel un éclair, afin de le retrouver où qu'il aille. Shun développe cette technique lors de son combat dans la Maison des Gémeaux pour augmenter ses capacités offensives, tandis qu'il renforce aussi sa défense avec son Rolling Defense. Avec cette technique, sa chaîne d'attaque devient capable de traverser les dimensions, ce qui lui assure de ne jamais manquer sa cible, même si celle-ci se trouve hors de vue ou à plusieurs années-lumières de lui.

    • Le nom signifie "Vague de tonnerre"

     

    Nebula Stream

    Shun révèle cet arcane lors de son combat avec Aphrodite, mais semble l'avoir connu depuis bien longtemps avant. Il s'agit notamment d'une technique qu'il est capable d'utiliser juste avec son Cosmos, alors qu'auparavant toutes ses autres attaques étaient basées sur les chaînes de sa Cloth. L'air se met à créer un peu partout des tourbillons semblables à des nébuleuses qui enveloppent et bloquent les mouvements de son adversaire, le tout accompagné d'un souffle important. On peut voir que même un Gold Saint comme Aphrodite ne parvient pas à se mouvoir librement une fois pris dans le Nebula Stream (mais reste néanmoins capable de lancer sa Bloody Rose à travers le courant jusqu'à toucher l'adversaire). À partir de là, Shun peut intensifier ce courant qui se transforme alors en une tempête, la Nebula Storm. On remarquera tout de même que cette étape n'est pas nécessaire, et qu'il peut déclencher directement la Nebula Storm, mais la nature non violente de Shun fait qu'il se sert d'abord du Nebula Stream dans la plupart des cas pour montrer à son adversaire qu'il ne peut plus rien faire et lui laisser ainsi une chance d'accepter de se rendre.

    • Le nom signifie "Courant nébulaire".

     

     

    Nebula Storm

    Cette technique est le stade ultime de la Nebula Stream. Shun fait exploser son Cosmos et transforme le courant présent en un souffle extrêmement puissant qui frappe son adversaire. Le Gold Saint Aphrodite des Poissons est tué sur le coup, ainsi que Syd de Mizar dans l'anime (la Nebula Storm détruisant au passage son Blue Impulse). On peut remarquer que Shun n'est pas obligé de préparer la technique avec le Nebula Stream, il peut aussi la lancer directement.

    Dans le manga, la Nebula Storm est toujours lancée par Shun sans sa Cloth et en créant du vent, mais dans l'anime et les films celle-ci ressemble parfois a un rayon d'énergie tourbillonnant lancé avec ses deux mains.

    • Le nom signifie "Tempête nébulaire".

     

     

    Andromeda Nebula

    La chaîne nébulaire de Shun forme une série de cercles concentriques au sol autour de lui. Quiconque tente de pénétrer dans ce périmètre reçoit une décharge de 10 000 volts en marchant sur la chaîne, et une tentative aérienne provoquera un mouvement automatique des chaînes en hauteur pour transpercer l'adversaire. Bien entendu, les capacités électriques de la chaîne sont inutiles face à un adversaire qui ne possède pas de corps physique tel que la Cloth des Gémeaux manipulée à distance par Saga. Shun peut aussi choisir de porter des coups normalement avec la chaîne d'attaque dans cette configuration.

    Cette technique n'est que très peu utilisée, et Shun ne s'en ressert plus une fois qu'il a développé la Thunder Wave et le Rolling Defense, qui se focalisent respectivement sur ses capacités d'attaque et de défense.

    • Le nom signifie "Nébuleuse d'Andromède".

     

     

    Rolling Defense

    Shun crée cet arcane pendant son combat dans la Maison des Gémeaux lorsqu'il devient nécessaire pour lui d'avoir une technique dédiée a la défense au lieu d'utiliser sa chaîne nébulaire de façon normale (et il crée de la même manière la Thunder Wave afin d'améliorer ses capacités offensives). Sa chaîne de protection se met à tourner en spirale autour de lui à grande vitesse, ce qui lui fournit un mur de protection, tandis qu'il reste libre d'attaquer avec sa Thunder Wave. Selon le Cosmo special, les diverses défenses utilisées par Shun face à Io ne sont que des variantes de la Rolling Defense.

    Bien qu'étant une protection efficace, le Rolling Defense n'est pas aussi impénétrable qu'un mur comme le Crystal Wall des Saints du Bélier. Par exemple, le cas des Royal Demon Roses d'Aphrodite montre que Shun peut s'en protéger, mais que les odeurs peuvent tout de même l'atteindre, et les Piranhan Roses réussissent à dévorer la chaîne de défense, ce qui rend alors cette technique inutilisable. Io de Scylla parvient aussi à porter son Eagle Clutch dans les interstices de la spirale, et le Fire Whip de Lune l'emporte sur le Rolling Defense. Un autre point faible est le fait que Shun ne soit pas protégé des attaques qui proviennent du sol, et dans l'anime Siegfried fait fi du Rolling Defense en utilisant son Odin Sword.

    • Le nom signifie "Protection tournoyante".

     

     

    Circle Defense

    Shun ne se sert qu'une seule fois de cette technique en formant des cercles concentriques au sol avec sa chaîne autour de lui et de Seiya, ce qui fait penser à l'Andromeda Nebula. Apparemment, Shun voulait se protéger, sans succès, des attaques sonores de Pharaoh de cette manière, ce qui rappelle sa tentative de stopper les ondes sonores du Dead End Symphony de Sorrento avec le Rolling Defense, mais cette fois-ci la chaîne ne bouge pas.

    • Le nom signifie "Protection circulaire".

     

    Wild Trap

    C'est une des techniques que Shun invente lors de son combat contre Io de Scylla pour faire prendre une forme particulière à sa chaîne nébulaire et contrer les techniques d'animaux du Marina. Elle se transforme en un piège similaire à ceux employés par les chasseurs, et vient ainsi à bout du Wolf's Fang. Le Cosmo special considère que c'est une version de l'Andromeda Nebula. Comme la plupart des autres techniques créées lors de ce duel, Shun n'en refait pas usage.

    • Le nom signifie "Piège sauvage".

     

     

    Spiral Duct

    C'est une des techniques que Shun invente lors de son combat contre Io de Scylla pour faire prendre une forme particulière à sa chaîne nébulaire et contrer les techniques d'animaux du Marina. Elle se transforme en un conduit qui prend au piège le serpent qui l'attaque lors du Serpent Strangler. Le Cosmo special considère que c'est une version de l'Andromeda Nebula. Comme la plupart des autres techniques créées lors de ce duel, Shun n'en refait pas usage.

    • Le nom signifie "Conduit en spirale".

     

     

    Spider Net

    C'est une des techniques que Shun invente lors de son combat contre Io de Scylla pour faire prendre une forme particulière à sa chaîne nébulaire et contrer les techniques d'animaux du Marina. Elle se transforme en une toile d'araignée qui prend au piège l'abeille qui l'attaque lors du Queen Bee's Stinger. Le Cosmo special considère que c'est une version de l'Andromeda Nebula.

    • Le nom signifie "Filet d'araignée" ("toile d'araignée" se dit plutôt "spider web").

     

     

    Boomerang Shot

    C'est une des techniques que Shun invente lors de son combat contre Io de Scylla pour faire prendre une forme particulière à sa chaîne nébulaire et contrer les techniques d'animaux du Marina. La chaîne part et revient à la manière d'un boomerang afin de pouvoir atteindre les ailes situées dans le dos de Io lorsque celui-ci utilise son Vampire Inhale. Le Cosmo special considère que c'est une version de l'Andromeda Nebula. Comme la plupart des autres techniques créées lors de ce duel, Shun n'en refait pas usage.

    • Le nom signifie "Tir de boomerang".

     

     

    Casting Net

    C'est une des techniques que Shun invente lors de son combat contre Io de Scylla pour faire prendre une forme particulière à sa chaîne nébulaire et contrer les techniques d'animaux du Marina. Elle se transforme en un filet qui emprisonne l'aigle qui l'attaque lors du Eagle Clutch. Le Cosmo special considère que c'est une version de l'Andromeda Nebula. Comme la plupart des autres techniques créées lors de ce duel, Shun n'en refait pas usage.

    • Le nom signifie "Lancer de filet".

     

     

    Autres capacités

    Au début de la série Shun a déjà un niveau proche des Silver Saints, ce qui laisse supposer une vitesse approchant Mach 2, et il s'est déjà éveillé brièvement au Septième Sens, bien qu'il scelle ceci en lui jusqu'à la bataille du Sanctuaire, et ignorait d'ailleurs jusque là de quoi il s'agissait exactement. Sa Bronze Cloth peut résister à un froid de -150 degrés Celsius avant d'être détruite. Ses techniques sont la Nebula Chain et l'Andromeda Nebula qu'il perfectionnera respectivement en Thunder Wave et Rolling Defense. Sa chaîne est douée d'une certaine conscience et communique parfois avec lui : lors des Galaxian Wars, elle trace le mot "Axia" ("important" en grec ancien) pour le prévenir de l'arrivée d'Ikki.


    Au cours de la bataille du Sanctuaire, il s'élève au Septième Sens (et découvre ce nom par la même occasion) et acquiert deux nouvelles techniques qu'il peut exécuter sans sa chaîne : la Nebula Stream et la Nebula Storm. Il peut dès lors atteindre la vitesse de la lumière s'il élève suffisamment son Cosmos. Lors de son combat contre Io de Scylla, il met au point plusieurs techniques défensives supplémentaires : Boomerang Shot, Casting Net, Great Capture, Spider Net, Spiral Duct, Wild Trap. La Cloth réparée qu'il porte à ce moment là (v2) est une version plus puissante et plus résistante des précédentes, qui peut temporairement se changer en or lorsqu'il élève son Cosmos au maximum, ce qui en fait alors l'équivalent d'une Gold Cloth.


    Lors de la Guerre Sainte contre Hadès, Shun s'éveille au Huitième Sens, ce qui lui permet de rester vivant en Enfer tout en y gardant sa volonté propre. Il reçoit une Cloth du d'Andromède encore améliorée (v3), plus puissante et plus résistante. Cette Cloth a été baignée du sang divin d'Athéna, ce qui le protège des effets néfastes du kekkai d'Hadès et permet à son porteur de survivre dans l'hyperdimension qui sépare les Enfers d'Elysion, tout être non divin étant normalement désintégré en pénétrant dans ce gouffre dimensionnel.


    À Elysion, l'action combinée du sang d'Athéna et du Cosmos de Shun poussé à son paroxysme permet à la Cloth d'Andromède réduite en poussière de renaître spontanément sous sa forme finale, celle d'une God Cloth. La puissance et la solidité de cette Cloth surpassent de loin toute autre Cloth de Saint. Une God Cloth peut encaisser les attaques de Thanatos sans le moindre dommage alors que celui-ci avait pourtant pulvérisé cinq Gold Cloths d'un seul coup. La vitesse de ceux qui les portent est également accrue dans des proportions considérables. La God Cloth d'Andromède comporte des ailes, contrairement à ses formes précédentes, mais on ignore si Shun peut effectivement voler avec.


    Dans Next Dimension, la Cloth d'Andromède reprend sa forme v3, sérieusement endommagée. Les combats entre Shun et les Gold Saints du 18ème siècle montrent que même si Shun peut au meilleur de sa forme atteindre la vitesse de la lumière, il ne se bat en général pas à une telle vitesse, et peine même à saisir la vitesse de la lumière de Kaiser du Lion.

     

    Son armure :

    Version 1

     
    Version 2
     
     
    Version 3
     
    Version 4 (Armure divine)
     
    Civile
     
    Lien avec les personnages :

    votre commentaire
  • [The_Sanctuary's_designer_Antares]-BC015-Ikki
     

    Nom : Ikki (鳳凰星座の一輝 ou Fenikkusu no Ikki)

    Sexe : Masculin

    Age : 15 ans

    Date de naissance : 15 août

    Lieu de naissance : Japon

    Groupe sanguin : AB

    Taille : 1,75 m

    Poids : 62 kg

    Signe : Lion

    Lieu d'entraînement : Death Queen Island ou L'île de la Reine Morte dans le Pacifique Sud

    Technique(s) de combat : L'illusion du Phœnix, Les Ailes du Phœnix

     

    Camp : Athéna

    Protection : Cloth

    Totem : Phoenix

     

    Signification du nom : Le nom de notre Saint signifie "un éclat / brillance" en japonais, ce qui correspond tout à fait à l'animal correspondant à sa constellation protectrice. Masami Kurumada a choisi ce nom car Ikki est pour lui le plus puissant personnage du cast principal. L'île sur laquelle il s'est entraîné, Death Queen Island, est supposée se trouver dans le Pacifique et le masque que porte Guilty est inspiré de celui de la sorcière Rangda présente dans les mythes de Bali. Il existe justement un groupe de petites îles dans le Pacifique, près de l'Indonésie et de Bali qui se nomment les îles Phoenix, et il est donc fort possible que Kurumada, après avoir élaboré le personnage d'Ikki, ait cherché le nom "Phoenix" dans un atlas, et qu'il soit tombé sur ces îles et ait donc décidé de concevoir un lieu d'entraînement correspondant à cet endroit tout en incluant un peu du mythe régional.

     

    Personnalités : Ikki est le plus âgé des héros du manga de base, et arbore en conséquent un comportement qui se veut moins naïf que celui affiché par ses compagnons. Il est l'homme dur et fier du groupe, ainsi qu'un véritable loup solitaire, qui ne fait en général preuve d'aucune pitié envers ses adversaires, menant toujours ses combats à pleine puissance dès le début au lieu de n'y aller que progressivement comme le font ses compagnons. Son introduction dans l'histoire est elle aussi assez particulière, car il est initialement l'ennemi des autres Bronze Saints envoyés en formation par la Fondation Graad. La haine d'Ikki à l'issue de ces années d'entraînement est assez compréhensible, car il a non seulement perdu Esmeralda, mais également découvert que le responsable de tous ses malheurs n'est autre que son propre père qui l'a envoyé vers l'enfer en connaissance de cause. Pourtant, on peut se demander si Ikki ne cherchait pas plutôt à être tué pour échapper à cette souffrance, celui-ci admettant avoir mené cette bataille contre ses frères en se doutant qu'il perdrait. Par la suite Ikki conserve son attitude dure, comme lorsqu'il abandonne ses frères blessées près du pilier de l'océan Antarctique en leur reprochant d'avoir baissé leur garde, mais il prouve malgré tout à plusieurs reprises que ses sentiments n'ont pas disparus.


    En effet, celui-ci reconnaît qu'il aurait perdu face à Kasa des Lyumnades si le Marina General avait pris l'apparence d'Esmeralda avant d'être à bout de forces, ce qui constitue une petite revanche pour le Marina qui prouve que Ikki a encore un coeur contrairement à ce qu'il prétend. Face à Shun possédé par Hadès, Ikki faillit une nouvelle fois, incapable de tuer son frère.


    Dans la partie Poséidon, le fait qu'il ne combatte pas Kanon jusqu'à la fin n'est par contre pas une marque de pitié de sa part, mais plutôt la preuve de son mépris envers un homme incapable de reconnaître ses torts. Pourtant, Kanon finit par se racheter en protégeant Athéna de son corps, et la rencontre suivante entre les deux hommes montrent qu'un profond respect est né entre eux, Ikki voyant en Kanon un reflet de sa propre histoire.

    Son histoire :
    Ikki est le frère ainé de Shun le Chevalier d'Andromède dont il assure en permanence la protection.

    Shun et Ikki : l'histoire
    Shun et Ikki sont frères. Ce lien familial est extrêmement important tout le long de la série notamment lors des combats de Shun où généralement Ikki intervient pour prêter main forte à son frère en difficulté.
    Point capital : à l'origine Shun était destiné à devenir le Chevalier Phénix mais l'entêtement de son frère a bouleversé la situation initiale. Conscient que Shun ne survivrait pas à l'enfer de l'île de la Reine Morte, il décide de prendre sa place et de se rendre en ce lieu maudit.
    Ennemi au début de la série car associés aux Chevaliers Noirs, Ikki rejoint finalement son frère pour lutter aux côtés d'Athéna.
    Les liens du sang permettent aux deux personnages de soulever des montagnes, de franchir ensemble les étapes difficiles. Quand l'un est en difficulté, le seul fait de penser à l'autre redonne espoir et force.
    Nous avons donc d'un côté un Ikki dont son devoir est de protéger le seul être cher qui lui reste au monde et de l'autre un Shun qui semble définitivement perdu sans la présence et les conseils avisés de son frère ainé.

    Ikki et Esmeralda : l'histoire
    Esmeralda est le seul réconfort qu'a pu obtenir Ikki sur l'île de la Reine Morte. Sensible et attentionnée, elle fait tout ce qui est en son pouvoir pour soulager les douleurs physiques et morales de son compagnon. Elle lui fait même découvrir un lieu insoupçonné de l'île où pour une fois, les terres arides laissent place à une terre fertile et fleurie.
    Esmeralda est la seule raison qui maintient Ikki encore en état d'affronter les conditions de vie sur cette île. Épris par la jeune fille, Ikki ne peut contenir sa haine envers son maître lorsque celui-ci exécute sa fille sous ses yeux.

     

    Techniques de combats :

    Hōō Genma Ken

    Ceci est la technique d'illusion d'Ikki, qui frappe le front de son adversaire d'un rayon pour s'en servir. La victime se met alors à vivre des cauchemars si effrayants qu'elle en a l'esprit brisé pour de bon et en meurt, bien que cet effet final n'affecte que des adversaires d'une faible résistance mentale. Face à des gens plus puissants comme les Silver Saints, l'effet du Hōō Genma Ken est surtout de profiter des illusions pour porter d'autres attaques sur l'ennemi, alors déconcentré. Cet arcane reste sans le moindre effet sur des gens possédant une parfaite maîtrise d'eux même, tels que Shaka. Hyōga l'a aussi parée d'une manière originale en façonnant sa Diamond Dust en un miroir de glace qui a renvoyé sur Ikki le rayon du Hōō Genma ken.

    Ikki peut aussi s'en servir pour amener son adversaire à révéler des souvenirs dissimulés comme il le fait avec Kanon, mais également (dans l'anime uniquement) avec Mime ou Bud, qui eux allaient jusqu'à se cacher la vérité à eux même. Dans Next Dimension, Suikyō revit lui aussi son passé après avoir été frappé par le Hōō Genma Ken.

    • Lors du combat des Douzes Maisons du Zodiaque, Shaka laisse entendre que c'est grâce à sa maitrise du Genma Ken que Ikki a pu préserver une faculté de penser alors que le Tenbu Hōrin avait détruit ce sixième sens.

    • Le nom signifie "Illusion maléfique du Phoenix".

     


    Hō Yoku Tenshō

    C'est l'arcane ultime d'Ikki, qui projette un souffle destructeur déchirant le corps de son adversaire. Le Hō Yoku Tenshō est une technique puissante, et rares sont ceux qui ont pu s'y confronter plusieurs fois, la plupart étant abattus dès le premier coup. La première personne que l'on voit prendre cette technique à la légère n'en est pas moins que Shaka de la Vierge. Bien plus tard, Ikki est aussi le seul Bronze Saint qui parvienne à endommager le Surplis de Thanatos grâce à cette attaque, et ce, sans God Cloth.

    Dans l'anime, le Hō Yoku Tenshō est souvent représenté avec une abondance de flammes en effet stylistique (en général non présentes dans le manga d'origine), ce qui fait penser à tort que c'est une attaque de flammes (idée accentuée dans le film du Tenkai-hen contre Theseus).

    • Le nom signifie "Envol des ailes du Phoenix".

     

    Autres capacités

    Le pouvoir le plus remarquable de la Cloth du Phoenix est son extrême capacité de régénération, qui permet littéralement à la Cloth de renaître de ses cendres, même lorsque celle-ci a été désintégrée. Shaka de la Vierge admet que même les Gold Cloths ne possèdent pas des capacités de régénération aussi élevées. La Cloth peut changer légèrement d'apparence lorsqu'elle renaît et devient alors plus puissante que sa version précédente. Dans le manga, Ikki acquiert ses nouvelles Cloths de cette façon, mais dans l'anime, l'armure ne s'améliore pas d'elle même en ressuscitant, et Ikki doit en général passer par les mêmes étapes que les autres Bronze Saints.

    Une autre propriété de la Cloth est la possibilité d'utiliser les plumes de la queue comme des shurikens. Celles-ci sont plutôt acérées et se révèlent capables de percer les protections de poing des Gold Cloths, ou bien encore de trancher les fils invisibles du Cosmic Marionetion (et du Stringer Requiem dans l'anime).


    Dans le manga, Ikki possède initialement une Bronze Cloth capable d'endurer une température descendant jusqu'à -150 degrés Celsius. Lors de son combat contre Shaka, celle-ci est détruite et renaît sous une forme améliorée quand le Saint de la Vierge ramène Ikki de la dimension où ils avaient été projetés suite au sacrifice de celui-ci. Cette nouvelle Cloth (v2) qu'il utilise contre Saga et dans l'arc Poséidon est plus puissante, mais ne bénéficie pas d'une capacité à se changer en or, contrairement à celles de ses compagnons dont les Cloths ont été réparées grâce au sang des Gold Saints. La Cloth v2 est détruite face à Poséidon, mais lorsque Ikki apparaît en Enfer lors de la partie Hadès celle-ci s'est reconstituée sous une nouvelle forme (v3) plus performante. Cette Cloth n'a par contre pas reçu le sang d'Athéna, ce qui empêche Ikki de traverser sans aide l'hyperdimension séparant les Enfers d'Elysion et lui interdit aussi de pouvoir la transformer en God Cloth. Des ailes peuvent aussi se déplier pour que Ikki puisse voler.

    Lors de la bataille qui se tient à Elysion, Ikki finit par mélanger les débris de sa Cloth au sang d'Athéna, ce qui lui permet alors d'en faire une God Cloth. Cette Cloth est considérablement supérieure aux Gold Cloths et possède de base une paire d'ailes. En se basant sur la v3 d'Ikki, on peut supposer que ces ailes lui permettent aussi de voler.

    Dans Next Dimension, la Cloth du Phoenix reprend sa forme v3, sérieusement endommagée.

    Dans l'anime, Ikki n'acquiert pas sa v2 automatiquement, mais comme pour ses compagnons en la faisant réparer par le sang des Gold Saints. En conséquence, la Cloth v2 d'Ikki de l'anime peut se changer en or (ce qui se produit face à Poséidon). On ignore en revanche comment il gagne sa v3. Le manga laisse entendre que c'est lorsque la Cloth a ressuscité d'elle-même suite à la bataille contre l'empereur des mers, mais les OAV d'Hadès créent une incohérence en montrant Ikki avec sa Cloth v2 réparée, puis en le mettant ensuite en scène en Enfer avec sa v3.

    Ikki est un expert en techniques mentales, et Saga admet qu'ils se valent sur ce point-là. Ceci lui permet de continuer à attaquer Shaka alors que ses 5 premiers sens ont déjà été détruits, et il se montre également capable d'interrompre à distance la concentration de Saga alors que celui-ci s'en prend à Shun dans la Maison des Gémeaux. Il semble aussi être capable dans une certaine mesure de se déplacer entre les dimensions, ainsi que le montre son retour vers la Maison de la Vierge après avoir pourtant été frappé par le Riku Dō Rin Ne de Shaka. Il reçoit en revanche l'aide d'Athéna pour revenir du Golden Triangle de Kanon dans le manga (dans l'anime Ikki en réchappe parce qu'il dit avoir déjà subi l'Another Dimension de Saga).


    Ikki s'éveille pour la première fois au Septième Sens et à la vitesse de la lumière lors de la bataille du Sanctuaire, puis il découvre le Huitième Sens lors de la partie Hadès. Il peut atteindre la vitesse de la lumière en intensifiant suffisamment son Cosmos, mais Next Dimension montre qu'il ne s'est pas encore habitué à utiliser cette vitesse en permanence, et il est alors pris de vitesse par Cain des Gémeaux.


    Dans le 5ème film de Saint Seiya (Tenkai-hen overture), Ikki est aussi capable de tirer un jet de flammes avec son index.

     

    Son armure :

    Version 1

     
    Version 2
     
     
    Version 3
     
    Version 4 (Armure divine)
     
    Civile
     
    Lien entre les personnages :

    votre commentaire
  • [Trident]-PB061-Jabu
     

    Nom : Jabu (一角獣星座(ユニコーン)の邪武(ジャブ)ou Yunikōn no Jabu)

    Sexe : Masculin

    Age : 13 ans

    Date de naissance : 3 novembre

    Lieu de naissance : Japon

    Groupe sanguin : B

    Taille : 1,65 m

    Poids : 55 kg

    Signe : Scorpion

    Lieu d'entraînement : Algérie, Oran

    Technique(s) de combat : Unicorn Gallop (Galop de la Licorne)
     

    Camp : Athéna

    Protection : Cloth

    Totem : Licorne


    Son histoire : Jabu est le chevalier de la licorne, il fit son entraînement en Algérie.
    Il fut dans son enfance totalement dévoué à Saori, jusqu'à dire soumis. Il n'aime pas Seiya, ce qui fait de lui son rival.
    Lors du tournois inter-galactique, il vainc facilement Ban, avant de se faire battre à son tour par Shun.

     

    Signification du nom : En japonais, "jabu" (邪武) signifie combattant mauvais (dans le sens méchant), nom probablement choisi pour le présenter au début de la série en tant que rival de Seiya, opposition renforcée par le thème du cheval volant contre le cheval à corne.

     

    Personnalités : Jabu est le héros potentiel qui n'a pas eu de chance. Kurumada nous l'introduit au début du manga comme un possible rival de Seiya, ultra arrogant, et prévu pour durer tout au long de l'histoire. Cependant, au bout de quelques chapitres Jabu se fait défaire par Shun et est de facto expulsé du cast principal. On peut comprendre le choix de Kurumada, car même si le garder aurait pu permettre d'entretenir une rivalité dans l'équipe, 6 personnages principaux auraient peut être nui au développement de chaque personnage, et le groupe de héros comportait déja 2 bagarreurs, un mélancolique, un sage et un jeune homme pacifique. Jabu n'aurait rajouté qu'un 3ème bagarreur, pas vraiment utile. En dépit de la mise en retrait de Jabu, ce personnage ne disparait pas de la série et est régulièrement revu en compagnie des autres Bronze Saints auprès desquels il semble toujours avoir un rôle de meneur.


    Comme les autres Bronze Saints secondaires, Jabu admets sa propre faiblesse et retourne s'entrai8ner pour devenir plus fort. Il en revient plus mûr lors de la bataille du Sanctuaire, et est également plus réfléchi que ses compagnons, conseillant à ceux ci de ne pas se lancer à l'assaut des douze temples du zodiaque, non pas par manque de courage, mais parce qu'il reconnait sans complexe que le groupe de Seiya est bien plus fort qu'eux désormais et qu'ils ne constitueraient qu'une gêne.

    Jabu est énormément dévoué a Athéna, et nul n'oublierai la fameuse scène de cheval de son enfance, chose qui est aussi rappelée dans le roman Gigantomachia où Seiya et Mei se moquent de Jabu en repensant à ce passage.

     

     

    Techniques de combats :

    Unicorn Gallop

    L'utilisateur saute et donne une multitudes de coups de pieds. Sa capacité de base permet de donner cent coups par seconde, ce qui en fait un équivalent du Pegasus Ryūsei Ken exécuté avec les jambes. Pourtant, le Unicorn Gallop est toujours représenté graphiquement comme un coup de pied sauté unique, tandis que le Pegasus Ryūsei Ken est toujours montré avec sa multitude de coups. Dans Saint Seiya ~ The Lost Canvas, le Unicorn Gallop de Yato arrive à endommager le Surplis de Fyodor de la Mandragore. En raison de ses similitudes avec le Pegasus Ryūsei Ken, on peut supposer que cette attaque possède peut être un potentiel d'évolution similaire.

    • Le nom signifie "Galop de la Licorne".

     

    Son armure :

    Version

    Lien entre les personnages :

     


    votre commentaire
  • [Trident]-PB101-Geki
     

    Nom : Geki (大熊星座(ベアー)の檄(ゲキ)ou Beā no Geki)

    Sexe : Masculin

    Age : 15 ans

    Date de naissance : 15 mai

    Lieu de naissance : Japon

    Groupe sanguin : A

    Taille : 1,88 m

    Poids : 102 kg

    Signe : Taureau

    Lieu d'entraînement : Canada, Montagnes Rocheuses

    Technique(s) de combat : Hanging Bear (Prise de l'Ours)

     

    Camp : Athéna

    Protection : Cloth

    Totem : Ours

     

    Signification du nom : Geki () signifie appel, urgence, manifeste ce qui n'a pas trop de rapport avec son thème de l'ours. Cependant, la sonorité est identique au kanji qui signifie coup, combattre, attaque et peut-être que Kurumada a joué là dessus. Il s'est entraîné dans les Montagnes Rocheuses côté Canadien, chaîne de montagne qui comporte des grizzlis (que Geki affrontait d'ailleurs pendant ses entraînements).

     

    Personnalités : Geki est juste dépeint comme une grosse brute lors des Galaxian Wars, et même les autres Bronze Saints qui assistent à sa défaite face à Seiya se moquent du fait que Geki pensait pouvoir abattre un Saint avec sa seule force brute comme il le faisait avec les ours. Comme les autres Bronze Saints secondaires, Geki fait preuve d'humilité suite à sa défaite lors des Galaxian Wars et retourne donc s'entraîner auprès de son maître. Ce n'est pas le courage qui fait défaut à ce groupe comme en témoigne leur volonté d'aider Seiya et ses compagnons lors de la bataille du Sanctuaire ou bien la façon dont ils protègent Seika des assauts de Thanatos.


    Le fait qu'on ne revoit quasiment pas Geki, contrairement à Jabu, Ichi et Nachi, laisse croire que ce n'était pas un des Bronze Saints préférés de Kurumada.


    Son histoire :
    Geki est le chevalier de l'Ours. Il a été s'entraîner au Canada. Au tournois inter-galactique il est battu par Seiya. Il est assez puissant grâce à sa force.
    De retour au Sanctuaire, il apporte le sceptre d'Athéna.

     

    Techniques de combats :

    Hanging Bear

    Geki saisit sa victime avec ses deux bras par le cou et presse de toutes ses forces pour lui briser la nuque. Seiya neutralise la technique en détruisant les bras de Geki. Ce dernier à ce moment-là appliquait une force de 4000 "kg".

    Le Saint Seiya Taizen décrit le Hanging Bear comme une attaque de force brute, même si Geki semble utiliser son Cosmos conjointement quand il défend Athéna, évanouie, contre les gardes du Sanctuaire. Il a acquis cet arcane en s'habituant a étrangler des ours dans les montagnes rocheuses.

    • Le nom signifie "Prise de l'ours".

     

    Son armure :

     
    Lien entre les personnages :

     


    votre commentaire
  • [Trident]-PB081-Ichi
     

    Nom : Ichi (海ヘビ星座(ヒドラ)の市(イチ)ou Hidora no Ichi)

    Sexe : Masculin

    Age : 14 ans

    Date de naissance : 10 février

    Lieu de naissance : Japon

    Groupe sanguin : B

    Taille : 1,70 m

    Poids : 56 kg

    Signe : Verseau

    Lieu d'entraînement : Finlande, Lac Holtz

    Technique(s) de combat : Mellow Poison (Griffes de l'Hydre)

     

    Camp : Athéna

    Protection : Cloth

    Totem : Hydre

     

    Signification du nom : Le nom d'Ichi signifie ville en japonais, ce qui n'a pas trop de rapport avec le personnage. Son lieu d'entraînement, le lac Holtz n'existe pas réellement. Bien entendu, les attaques d'Ichi sont empoisonnées, à l'image de l'Hydre de Lerne, et ses griffes repoussent sans cesse.

     

    Personnalités : Ichi est au premier coup d'œil le personnage qui se démarque le plus de par son apparence physique parmi le groupe initial de 10 Bronze Saints. Bien que son rôle soit réduit, Ichi reste un personnage récurent de Saint Seiya. Il passe au début de la série pour une sorte de sadique qui pousse d'étranges rires en affrontant Hyōga, mais il devient par la suite un personnage plus sympathique et presque comique, notamment lorsqu'on le revoit au Sanctuaire en train de faire des poses diverses après avoir vaincu les gardes qui voulaient s'en prendre à Saori. Comme les autres Bronze Saints secondaires, Ichi fait preuve d'humilité suite à sa défaite lors des Galaxian Wars et retourne donc s'entraîner auprès de son maître. Ce n'est pas le courage qui fait défaut à ce groupe comme en témoigne leur volonté d'aider Seiya et ses compagnons lors de la bataille du Sanctuaire ou bien la façon dont ils protègent Seika des assauts de Thanatos.

    Son histoire :
    Ichi est le chevalier de l'Hydre. Après avoir gagné son armure de bronze en Finlande, il se présente au tournois inter-gallactique mais se fait battre par Hyoga. Son armure possède des griffes empoisonnées qui repoussent lorsqu'elles se cassent.

     

    Techniques de combats :

    Mellow Poison

    Ichi fait sortir des griffes empoisonnées des poings de sa Cloth ou bien des genoux de celle-ci et les plante dans son adversaire. Les griffes se détachent et restent enfoncées dans sa victime, mais ce n'est guère un problème pour lui car à la manière de l'hydre mythologique celles-ci peuvent repousser instantanément. Hyōga montre cependant que son froid neutralise l'effet d'un tel poison.

    • Le nom signifie "Doux poison".

     

    Son armure :

    Civile

     
    Lien entre les personnages :

     


    votre commentaire
  • [Trident]-PB071-Nachi
     

    Nom : Nachi (狼星座(ウルフ)の那智(ナチ)ou Urufu no Nachi)

    Sexe : Masculin

    Age : 14 ans

    Date de naissance : 20 juillet

    Lieu de naissance : Japon

    Groupe sanguin : AB

    Taille : 1,71 m

    Poids : 57 kg

    Signe : Cancer

    Lieu d'entraînement : Libéria, Bomi Hills

    Technique(s) de combat : Dead Howling (Hurlement mortel)

     

    Camp : Athéna

    Protection : Cloth

    Totem : Loup

     

    Signification du nom : Le nom de Nachi (那智) est composé des kanjis (pourquoi/interrogation) et 智 (sagesse), ce qui n'a que peu de rapport avec le personnage et a plutôt été choisi pour la consonance. Il faut cependant noter qu'il existe une cascade qui porte ce nom au Japon, même si là encore il n'y a aucun rapport évident avec le personnage. Le Dead Howling est une allusion aux hurlements à la mort que poussent les loups.

     

    Personnalités : Nachi est un Bronze Secondaire dont on se souvient surtout pour la façon dont il s'est fait démolir par Ikki pendant les Galaxian Wars. Notons à la décharge de Nachi que sa volonté d'affronter seul Ikki, son adversaire désigné, prouve un certain courage. Comme les autres Bronze Saints secondaires, Nachi fait preuve d'humilité suite à sa défaite lors du tournoi et retourne donc s'entraîner auprès de son maître. Ce n'est pas le courage qui fait défaut à ce groupe comme en témoigne leur volonté d'aider Seiya et ses compagnons lors de la bataille du Sanctuaire ou bien la façon dont ils protègent Seika des assauts de Thanatos.


    Son histoire :
    Nachi est le chevalier du Loup. Il revient du Libéria avec son armure pour le tournois inter-gallactique, mais il n'a pas le temps de combattre.
    En effet, Ikki, chevalier du Phoenix, son adversaire, fit irruption lors du tournois afin de voler l'armure d'Or du Sagittaire promise au vainqueur. Ichi voulu alors se battre contre lui, mais une seule attaque suffit à Ikki pour l'anéantir.

     

    Techniques de combats :

    Dead Howling

    Selon le Saint Seiya Taizen, Nachi attaque en projetant à la vitesse du son des lames d'air tranchantes, telles des griffes de loup. Ceci en fait, selon le livre, une sorte d'Excalibur très très bas de gamme. Le Cosmo special classe aussi à ce phénomène sous la désignation de Kamaitachi, nom général qui désigne souvent dans les mangas les attaques basées sur des lames d'air.

    Dans l'anime, l'attaque ressemble en revanche à un simple coup de poing. Ceci est probablement du à une mauvaise interprétation des scénaristes. En effet, l'unique case du manga qui montre le Dead Howling est assez ambiguë étant donné que l'on voit juste le corps de Nachi, un bras apparemment tendu, mais aucune représentation de ses mains. Cependant, on peut distinguer une coupure sur les vêtements du garde qu'il abat.

    • Si l'on s'en tient à l'anglais utilisé par Kurumada, le nom signifie "Morts hurlants", mais le sens voulu était probablement Hurlement à la mort".

     

    Son armure :

     
    Civile
     
    Lien entre les personnages :

    votre commentaire
  • [Trident]-PB091-Ban
     

    Nom : Ban (子獅子星座(ライオネット)の蛮(バン)ou Raionetto no Ban)

    Sexe : Masculin

    Age : 15 ans

    Date de naissance : 30 décembre

    Lieu de naissance : Japon

    Groupe sanguin : B

    Taille : 1,81 m

    Poids : 83 kg

    Signe : Capricorne

    Lieu d'entraînement : Tanzanie, Kilimandjaro

    Technique(s) de combat : Lionnet Bomber (le Sursaut du Lionnet)

     

    Camp : Athéna

    Protection : Cloth

    Totem : Petit Lion
     

    Signification du nom : En japonais, Ban () signifie barbare, et le mot banryoku (蛮力) veut dire force brute, ce choix de nom correspondant assez bien à un personnage présenté comme un "simple bourrin". Il s'est entraîné en Tanzanie, pays d'Afrique où l'on peut trouver des lions.

     

    Personnalités : Le peu de temps de présence de Ban ne permet pas vraiment de se faire une idée de sa personnalité. Ce Bronze Saint est le plus oublié des dix originaux et n'obtient ses premières lignes de dialogue que lors de la bataille du Sanctuaire. Contrairement à Jabu, Nachi et Ichi, il n'a pas de "cases dédiées" lors de la partie Hadès et n'apparaît qu'en tant que complément du groupe lors de l'assaut de Thanatos contre Seika.
     

    Son histoire :
    Ban est le chevalier du Lionet, il s'est entrainé en Tanzanie. Au tournois inter-gallactique, il se fait battre par Jabu.

     

    Techniques de combats :

    Lionet Bomber

    Selon le Saint Seiya Taizen et le Cosmo special, Ban met ses bras en croix et se jette sur son adversaire pour le frapper avec tout son corps. La seule image où l'on voit Ban s'en servir est assez peu explicative, et donc les scénaristes de l'anime l'ont interprété d'une façon différente, tout comme pour le cas du Dead Howling. Dans l'anime il se jette sur son ennemi, mais les jambes en avant pour donner un coup de pied avec tout son poids.

    • Dans Saint Seiya Ω, Sōma est nimbé de flammes lorsqu'il utilise le Lionet Bomber.

    • Le nom signifie "bombardier du lionet".

     

    Son armure :

    Ban2
     
    Civile
     
    Lien entre les personnages :

    votre commentaire
  • [Trident]-PB111-June
     

    Nom : June (カメレオン星座のジュネ ou Kamereon no June)

    Sexe : Féminin

    Age : 14 ans

    Date de naissance : 17 avril

    Lieu de naissance : Éthiopie

    Groupe sanguin : O

    Taille : 1,60 m

    Poids : 45 kg

    Signe : Bélier

    Lieu d'entraînement : Ile d'Andromède au large de la Somalie

    Technique(s) de combat : En tant que Bronze Saint, sa vitesse atteint Mach 1 et sa Bronze Cloth peut endurer un froid descendant jusqu'à -150 degrés Celsius avant de se briser.

    June ne sert d'aucun arcane nommé, mais combat en revanche Shun en se servant un fouet qui fait partie de sa Bronze Cloth.

     

    Camp : Athéna

    Protection : Cloth

    Totem : Caméléon

     

    Signification du nom : Le personnage a été crée par Kurumada suite à une interview donnée en mars 1987 dans le magazine japonais June, lors de laquelle il avait promis de faire un personnage portant le nom de cette publication.

     

    Personnalités : June, créée à la base en tant que personnage bonus, fait preuve de suffisamment d'amour envers Shun pour combattre celui-ci afin de l'empêcher d'aller se faire massacrer au Sanctuaire. Difficile de dire si les sentiments de Shun envers elle sont réciproques ou si il ne fait qu'exprimer sa bonté naturelle en lui promettant de revenir vivant. Malheureusement pour June, elle disparaît ensuite complètement de l'histoire et aucune nouvelle allusion à son sujet n'a encore été faite.
     

    Son histoire : Elle est la seule chevaliers de bronze connue à ne pas être la descendante de Mitsumasa Kido et elle n'a pas participer aux tournoi inter-galactique. Amoureuse de Shun, elle tentera en vain de le dissuader de partir pour le Sanctuaire.

    Shun et June : Shun et June se sont entraînés ensemble sur l'île d'Androméde. Leur amitié est sincère. Bien que non confirmée, la relation entre des deux personnages semble être même plus qu'une simple amitié. June est souvent inquiète au sujet de Shun car elle le considère comme trop tendre au combat et par conséquent, elle craint toujours qu'il lui arrive malheur. Cette anxiété constante et ses sentiments vis-à-vis de Shun la pousse à lui barrer la route la plupart du temps. Ainsi, elle tente de lui faire renoncer de participer à l'épreuve du du sacrifice d'androméde et l'empêche également de se rendre au Sanctuaire car elle juge que les chevaliers d'or sont trop fort pour lui.

     

    Son armure :

     
    Tenue d'entraînement
     
    Civile
     
    Lien entre les personnages :

    votre commentaire
  • [Trident]-PC01-Docrates

    Nom : Docrate (ドクラテス ou Dokuratesu)

    Sexe : Masculin

    Age : inconnu

    Date de naissance : inconnu

    Lieu de naissance : inconnu

    Groupe sanguin : inconnu

    Taille : inconnu

    Poids : inconnu

    Signe : inconnu

    Lieu d'entraînement : inconnu

    Technique(s) de combat : Le poing furieux d'Héraclès

     

    Camp : Sanctuaire

     

    Signification du nom : Il est possible que son nom provienne du grec kratos (Κράτος) qui signifie puissance.

     

    Personnalités : Docrates est visiblement un personnage tenu en haute estime parmi les combattants du Sanctuaire ou ceux qui ont entendu parler de sa force, comme le montre l'incrédulité de Sea Serpent et de Dolphin concernant sa défaite. Docrates de son côté se conduit assez lâchement et n'hésite pas à prendre des otages, tout en piétinant ses engagements. Il semble tout de même préoccupé par l'idée de venger son frère Cassios (vaincu par Seiya), bien que cela n'ait l'air d'être qu'un bonus par rapport à sa mission.

     

     

    Histoire : Docrate a été envoyé par le Sanctuaire pour épauler Ikki ( Chevalier Phoenix ) mais quand il arrive il est trop tard car Pheonix a retrouvé c'est esprit. quand Docrate demande a Ikki de lui remettre le casque de l'armure D'or du Sagitaire,il refuse de lui donnée , et il se met a combattre mais Ikki perd la vie dans se combat Ensuite Docrate va kidnapper Saori et tendre un piège au chevalier de

    Bronze pour récupérer le masque, et aussi pour vengé son frère Cassios que Seiya a vaincu lors du combat pour l'armure de Pégase mais c'est Hyoga qui arrive a le vaincre.

     

    Techniques de combats :

    Herakles Mō Shū Ken

    Docrates réunit ses poings devant lui puis projette avec chaque bras un coup puissant qui laisse un cratère sur le sol.

    • Le nom signifie "Le poing furieux d'Héraclès".

     

    Son armure :

     
    Lien entre les personnages :

     

     

     


    votre commentaire
  • [Trident]-PC07-Ennetsu
     

    Nom : Ennetsu

    Protection : Armure de Bronze du Fourneau

    Age : 16 ans

    Taille : 1.75 m

    Poids : 70 kg

    Date de naissance : inconnue

    Signe astrologique : inconnue

    Groupe sanguin : inconnue

    Pays d'origine : Grèce

    Lieu d'Entraînement : Grèce, Sanctuaire 

    Techniques de Combat : Jet de Flamme

     

    Signification du nom : Son nom signifie Saint des flammes ardentes, bien qu'il ne soit pas un des 88 Saints placés sous une constellation protectrice. Il se peut que les scénaristes se soient inspirés de la constellation du Fourneau pour concevoir ce personnage, même s'il semble plus probable qu'ils n'aient pris qu'un nom qui collait au thème général du feu sans trop prêter attention à ce détail. Le design de son armure et la couleur évoquent des flammes.

     

    Personnalité : L'Ennetsu Saint, comme la plupart des combattants du Sanctuaire à cette époque, ignore sans doute que le Pope est un imposteur et pense donc peut-être que suivre le Sanctuaire revient à suivre la volonté d'Athéna, bien que dans son cas la personne à qu'il soit le plus fidèle est Gigas, celui qui lui a donné la chance de pouvoir devenir un guerrier au lieu de dépérir dans les rues d'Athènes. Cet homme n'est donc pas à priori quelqu'un de mauvais.

     

    Histoire : un chevalier dévoué à Gigas.
    Ennetsu est certainement le plus grand serviteur de Gigas. En effet, dans l’épisode 22 (saison Sanctuaire I), on voit un « flash-back », où on voit Gigas recueillir Ennetsu, alors qu’il n’était qu’un enfant de la rue d’Athènes. Grâce à Gigas, Ennetsu gagne l’armure du Fourneau.

    Après avoir brûler la maison du professeur Kido, Ennetsu trouve la maison où se cache Athéna et Shun. Un combat a, naturellement, lieu entre Ennetsu du Fourneau et Shun d’Andromède. Shun résiste tant bien que mal aux flammes de Ennetsu. Malheureusement, Shun ne peut attaquer Ennetsu, il se voit contraint à repousser les multiples attaques de Ennetsu. Très vite débordé, Shun se retrouve à moitié sans vie dans les flammes de Ennetsu.

    Alors que tout semble perdu, un événement impensable se produit : Ikki du Phoenix, arrivant de nulle part, sauve la vie de Shun. On apprend que Ennetsu, malgré lui, a redonné vie à Ikki a cause de ses attaques répétées. Un nouveau combat s’engage alors entre le chevalier du Fourneau (?) et le chevalier du Phoenix. Ennetsu lance alors plusieurs attaques en direction de Ikki, mais ne le touche pas : le feu n’a aucun secret pour le chevalier Phoenix. Ikki lance alors l’illusion du Phoenix vers Ennetsu. Sous l’effet de l’illusion du Phoenix, Ennetsu voit ses flammes se retourner contre lui. Ne supportant par cette vision, Ennetsu tombe dans un ravin où il trouve la mort.

    Pourquoi Ennetsu est un chevalier de Bronze ?
    En examinant son armure, on remarque qu’elle n’est pas très détaillée et qu’elle a les mêmes caractéristiques que la 1ere version de l’armure de Pégase (notamment au niveau de la poitrine).
    Une des constellation de bronze s’appelle le Fourneau.


    En bref, Ennetsu est un chevalier assez classique : prétentieux, dévoué aux forces du Mal. On ne peut pas reprocher à Ennetsu de faire partir des forces du Mal, étant donné le fait que son maître Gigas lui a sauvé la vie alors qu’il n’était qu’un enfant.

     

    Techniques de combats :

    Fire Screw

    Le casque de l'Ennetsu Saint brille d'une lumière violette, puis il envoie des colonnes de flammes horizontales avec ses poings. Ce feu est cependant insuffisant pour inquiéter Ikki du Phoenix.

    • Le nom signifie "Vrille de feu".


     

    Autres capacités

    L'Ennetsu Saint peut aussi projeter des jets de flammes sans avoir recours à sa Fire Screw. Il est difficile de juger de sa rapidité, vu qu'il n'appartient pas à l'ordre des Saints dotés d'une constellation protectrice, mais il est possible de supposer que sa vitesse soit comprise ente Mach 1 (il arrive à combattre Shun) et Mach 2 (censé être la vitesse minimale d'un Silver Saint) vu que ce personnage apparaît avant la véritable introduction des Silver Saints dans la bataille et que personne ne fait mention d'une vitesse élevée le concernant.

     

    Son armure :

     
    Lien entre les personnages :

    votre commentaire
  • [Trident]-PC08-Spica
     

    Nom : Spica (スピカ ou Supica)

    Age : 16 ans

    Taille : 1.70 m

    Poids : 70 kg

    Date de naissance : inconnue

    Signe astrologique : inconnu

    Groupe sanguin : Inconnu

    Pays d'origine : Inconnu

    Lieu d'Entraînement : Île d'Andromède

    Techniques de Combat : inconnu

    Maitre : albior qui et le maitre de Shun aussi

     

    Camp : Athéna

    Protection : Cloth

     

    Histoire : Spica s'est entraîné avec Shun sur l'Île  d'Androméde. Il va chercher Shun avec Reda après la destruction de l'Île. Il se fait battre facilement. Il n'y a pas grand chose à dire sur ce Chevalier, sans aucunes valeurs et sans scrupules. Il se bat avec une chaîne.

    Pour ce qui est de Phinée, dans la série aucun nom n'est attribué à l'Armure de Spica cependant on peut faire un rapprochement avec Phinée. Spica s'est entraîné pour obtenir une Armure, Androméde, mais il a échoué. Il s'en prend ensuite à Shun qui lui a obtenu l'Armure d'Androméde. Or Phinée est le frère de Céphée et devait se marier avec Andromède mais cependant il ne l'a pas "obtenue" puisque c'est Persée qui l'épousa. Phinée va alors essayer de tuer Persée, celui qui lui a volé Andromède mais c'est celui-là qui va le tuer. Les deux histoires étant semblables on peut penser que Spica est le Chevalier de Phinée.

     

    Techniques de combats :

    Double Nebula Chain

    Réda et Spica attaquent en même temps leur adversaire avec leurs chaînes afin de le ligoter avant de le rouer de coups.

    • Le nom signifie "Double chaine nébulaire".

     

    Son armure :

     
    Lien entre les personnages :

     


    votre commentaire
  • PC09-Reda

     


    Nom : Reda

    Age : 15 ans

    Taille : 1.75 m

    Poids : 75 kg

    Date de naissance : inconnue

    Signe astrologique : inconnu

    Groupe sanguin : Inconnu

    Pays d'origine : Inconnu

    Lieu d'Entraînement : Île d'Andromède

    Maitre : Albior qui et le maitre de Shun aussi

     

    Camp : Athéna

    Protection : Cloth

     

    Personnalité : Peu de choses à dire concernant ce personnage, qui a manifestement gardé une certaine rancœur à l'égard de Shun.

     

    Histoire : Reda s'est entraîné sur l'Île d'Andromède avec Shun.

    Après la destruction de l'Île d'Andromède Reda va trouver Shun pour le tuer au nom du Sanctuaire pour apaiser la colère du Grand Pope . Shun sortira vainqueur du combat.

    Tout comme June il ne veut qu'une chose, rester loin des batailles et être tranquille sur l'Île d'Andromède mais contrairement à elle il est prêt à se mettre au service du Grand Pôpe pour cela.

    Il ne fait pas le mal par conviction mais par lâcheté. Cette lâcheté est flagrante dans son combat contre Shun pour l'Armure: il se déchaîne sur Shun parce que celui-ci refuse de se battre, il le frappe comme une véritable bête mais dès que Shun décide de se battre il est incapable de se défendre et se fait balayer. Quand il va le retrouver il emmène avec lui un autre Chevalier et encore cette fois il attaque Shun, qui n'a pas son Armure, en traître, alors qu'il sait qu'il ne réagira pas; et encore une fois quand Shun décide de se défendre il lui fout une énorme branlée. Reda est cruel, lâche et ridiculement faible.

    Il n'a pas d'attaque particulière et se bat avec une chaîne.

     

    Techniques de combats :

    Double Nebula Chain

    Réda et Spica attaquent en même temps leur adversaire avec leurs chaînes afin de le ligoter avant de le rouer de coups.

    • Le nom signifie "Double chaine nébulaire".

     

    Son armure :

     
    Lien entre les personnages :

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique